L'invité café

Du lundi au vendredi à 7h20.

L'invité café

L'invité café : Jérémie Torterat - 15/01/2020

L'invité café : Jérémie Torterat - 15/01/2020

L'invité café du mercredi 15 janvier est Jérémie Torterat, conseiller technique à l'ISPF.

Polynésie la 1ère (IB) Publié le , mis à jour le

Cela faisait plus d’un quart de siècle que l’on n’avait plus réalisé d’enquête sur l’emploi en Polynésie. L’Institut de la Statistique de la Polynésie française a révélé les résultats d’une vaste enquête réalisée en 2018 : le taux d’emploi est de 51,9% soit 95 000 personnes, et le taux de chômage de 14,5%, soit plus de 16 000 personnes.

Marie-Christine Depaepe a décortiqué les résultats :
 

  • Un peu plus de 7 emplois sur 10 est un emploi salarié.
  • Un sur 4 est non salarié.
  • Un peu moins d’ 1 sur 5 est un emploi précaire : intérim, saisonnier, extra ou encore type CAE. La précarité  concerne un peu plus de 15 000 personnes . Elle touche surtout les plus jeunes.
  • La géographie de l’emploi est très contrastée. Les zones rurales de Tahiti et de Moorea sont les plus en difficulté.
  • A titre comparatif, le taux d’emploi est de 51,9%. Il est inférieur de 5 points à la Nouvelle-Calédonie.
  • Le taux de chômage en Polynésie, toujours selon l’ISPF est de 14,5%. C’est un peu plus de 16 000 personnes.
  • C’est avec la Nouvelle-Calédonie, le taux le plus bas de tout l’outre-mer. Sur le caillou, il avoisine les 12%.
  • Le chômage frappe majoritairement les 25-49 ans.
  • Plus les femmes que les hommes : le taux est de 18.7 pour les vahine contre 11,3 pour les tane.
  • 4 personnes sur 10 sont demandeurs d’emploi au fenua. On atteint les 39 400 personnes.
  • Avoir un diplôme est un atout : 8 personnes sur 10 qui ont un diplôme d’enseignement supérieur ont un emploi.
 

Rencontre avec Jérémie Torterat, conseiller technique à l'ISPF qui a supervisé la mise en place de cette enquête emploi en Polynésie :