Un trafic de tortues démantelé

brigade nautique / gendarmerie
© HC

Le 2 décembre, une opération coordonnée par le centre maritime commun de Polynésie française a permis de démanteler un trafic de tortues marines à proximité de Motu One, à 300 kilomètres à l’ouest de Bora Bora.

Polynésie la 1ère (MLSF) avec communiqué Publié le

Au cours d’un vol de surveillance maritime au-dessus des îles Sous-le-Vent, l’équipage de l’aéronef Falcon Gardian de la flottille 25F de la Marine nationale, a observé un poti marara au comportement suspect à proximité de Motu One. Après avoir récupéré les informations sur le propriétaire de l’embarcation auprès de la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes, le centre maritime commun a effectué un signalement au centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG) et informé le procureur de la République près le tribunal de première instance de Papeete, qui décide alors d’ouvrir une enquête de flagrance.

Un dispositif de surveillance et de contrôle est alors mis en place par les militaires de la Compagnie de gendarmerie des Archipels sur les secteurs de Maupiti et de Bora Bora, en collaboration avec les acteurs de l’action de l’état en mer (AEM).  Les investigations entreprises ont permis de localiser les quatre pêcheurs qui ont été interpellés à quai par la brigade de gendarmerie de Bora Bora.

L'enquête judiciaire a établi les faits de braconnage d’espèces protégées. Les quatre mis en cause ont confirmé la capture de 18 tortues marines pesant environ 100 Kg chacune à proximité du Motu One. Après le passage de l'aéronef de la Marine nationale, ils ont relâché les tortues en mer.