Le cogneur de Bora Bora prend 9 mois de prison ferme

le cogneur de Bora Bora
© Alexandre Le Quéré ; Polynésie 1ère

Mardi 12 avril en comparution immédiate, ce matelot de 25 ans a été condamné pour violences volontaires à une peine de 18 mois de prison, dont 9 mois fermes. Cette peine pourra être aménagée, avec un bracelet électronique par exemple.

A.L ; Polynésie 1ère Publié le , mis à jour le

Selon le prévenu, sa première nuit passée à Nuutania a été une expérience qui lui a permis « de réfléchir » selon ses déclarations à la barre. « Je regrette un peu mon geste » a dit cet homme de 25 ans, en CDI dans une entreprise de taxi boat.

Samedi matin, il a mené une expédition punitive contre un collègue et ami. Il l’a réveillé pour le rouer de coups de pieds et de poings. La victime a eu de multiples fractures et contusions, aux côtes et au visage. Bilan : 45 jours d’ITT et une hospitalisation au CHPF.

Le motif de la dispute : la jalousie. La compagne du matelot entretenait une liaison avec son collègue. En février, le tane trompé avait retrouvé sa femme et son ami au lit, dans le plus simple appareil. Il y avait eu un échange de coups. L’affaire aurait pu en rester là, mais les deux hommes travaillaient ensemble et les moqueries fusaient tous les jours.  Samedi matin, le compagnon jaloux voulait obtenir des « explications ».  Des explications musclées qui l’ont conduit à une nuit en détention à Nuutania puis une condamnation ce matin.

Pendant ce temps, la compagne a quitté le domicile conjugal et est repartie vivre chez ses parents avec sa fille de deux ans

L'actu en vidéo

Toilettage du statut, les avis de Moetai Brotherson et de Maina Sage divergent

Toilettage du statut, les avis de Moetai Brotherson et de Maina Sage divergent