Bientôt une aérogare neuve à Maupiti

aérogare maupiti
© Présidence de la Polynésie française | Le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore, procède à la pose de la première pierre de la future aérogare de l'île.

Le 12 juillet, une cérémonie de pose de la première pierre a vu le début des travaux de la future aérogare de Maupiti (Îles sous le vent). Le maire avait fermé l'ancien bâtiment, pour des raisons de sécurité.

Communiqué Publié le , mis à jour le

Vendredi 12 juillet, le maire de Maupiti, Woullingson Raufauore, en présence du ministre du logement en charge des transports interinsulaires, Jean-Christophe Bouissou.

L’engagement des travaux nécessaires à la construction de la nouvelle structure d’accueil des passagers avait été décidé lors de la visite du ministre à Maupiti le 26 avril dernier, après la décision du maire de la commune d’interdire l’accès de l’aérogare au public en raison des dangers que son état faisait courir aux usagers. Une aérogare provisoire a été construite depuis par la Direction de l’aviation civile de la Polynésie française. Cette solution ne pouvait être que transitoire.

L’aérogare abritera les espaces nécessaires à l’opérateur aérien, les sanitaires, le snack et ses dépendances, la salle de restauration, ainsi que le hall d’accueil. L’aménagement a été ajusté afin de répondre aux besoins d’Air Tahiti, principal occupant de l’aérogare.

Deux originalités méritent d’être signalées. Située sur un motu où il n’y a ni eau, ni électricité, l’aérogare de Maupiti assurera ses besoins en stockant les eaux de pluies, tandis que l’électricité sera assurée par des panneaux solaires. Les installations utiles ont été dimensionnées dans ce sens. Elle sera ainsi un modèle en termes de développement durable et éco responsable. L’aérogare de Maupiti offrira également aux touristes en attente de leur vol, la possibilité d’un dernier bain dans le lagon en profitant de la belle plage située à proximité de l’aérogare. Des sanitaires et des douches accessibles de l’extérieur, ainsi qu’une terrasse orientée vers la plage, ont été aménagés spécialement. A ce jour, seule l’aérogare de Maupiti offrira cette possibilité.

La piste est également mise aux normes pour qu’elle puisse accueillir des ATR 72 en remplacement des ATR 42. Les infrastructures sont donc adaptées en conséquence. Le Pays souhaite accompagner le développement économique de l’ile qui connaît une augmentation notable de la fréquentation touristique.

En effet, le nombre de passagers transportés par Air Tahiti en ATR 42 est passé de 22 845 passagers en 2016 à 28 194 passagers en 2018, soit une croissance de 23,4 % pour une population de 1295 habitants au recensement de 2017. Maupiti fait partie des rares îles à connaître une telle croissance de fréquentation touristique sur ces trois dernières années. Le budget alloué à l’opération s’élève à 136 millions Fcfp. Le chantier qui débute devrait être achevé pour la fin d’année 2020.

 

L'actu en vidéo

Au cœur du fenua : entre pêche et horticulture

Au cœur du fenua : entre pêche et horticulture