Attentat de Christchurch, la Nouvelle-Zélande renforce sa sécurité

attentat de Christchurch, la Nouvelle-Zélande renforce sa sécurité
© France 24

La première ministre Jacinda Ardern annonce un durcissement de la législation sur les armes après la fusillade qui a fait 50 morts. Dans le même temps l’enquête continue. Le principal suspect comparaitra dans 3 semaines devant la justice.
 

DC CN Publié le , mis à jour le

En Nouvelle Zélande, après l’attaque qui a fait 50 morts vendredi dans deux mosquées de Christchurch, la première ministre, Jacinda Ardern, a annoncé ce lundi un durcissement de la législation sur les armes. Son gouvernement a donné un accord de "principe" pour que des mesures soient présentées en ce sens très prochainement. En attendant, un peu partout dans le pays, la sécurité se renforce.

-200 agents de police supplémentaires ont été déployés dans la ville de Christchurch

-Des fouilles dans les aéroports

-Un hélicoptère survole la ville en permanence

Sur place en Nouvelle Zélande, Carrie Nooten (France Info).

En Nouvelle-Zélande, la sécurité se renforce

En attendant, l’auteur des deux fusillades, Brenton Tarrant, dort en prison. Il comparaîtra dans trois semaines devant la justice néo-zélandaise. Et sur le terrain, l’enquête progresse.
Les enquêteurs ont notament perquisitionné la maison de sa soeur en Australie.

les explications de Carrie Nooten (France Info).

En Nouvelle-Zélande, l'enquête progresse

Les premiers corps ont été rendus aux familles et les premiers enterrements devraient avoir lieu dès aujourd'hui Lundi.



 

L'actu en vidéo

OPH - Inefficacité de la politique de gouvernance selon la CTC

OPH - Inefficacité de la politique de gouvernance selon la CTC