Candidature à la Présidentielle 2017: Oscar Temaru aurait déjà 150 promesses de parrainage

elysée
© D.R.

Oscar Temaru l'a confirmé dans notre l'hebdo de ce dimanche. Il espère "réunir les 500 signatures pour se présenter à l'élection présidentielle de 2017". Mais sur qui peut-il compter pour réunir ce nombre de parrainage ?

Pierre Emmanuel GAROT Publié le

Mathématiquement, Oscar Temaru ne peut compter que sur le vote des 11 élus UPLD de l'Assemblée ainsi que sur l'autre maire UPLD de Polynésie, Dauphin Domingo, les dernières élections municipales ayant infligé un camouflet aux indépendantistes. Mais le président du Tavini peut capitaliser sur d'autres soutiens, comme ses amis indépendantistes kanaks.

OT
© D.R.
L'enjeu dépasse le clivage indépendantiste/autonomiste, et Gaston Flosse pourrait bien être tenté de se rallier à une candidature républicaine portant les  couleurs d'une Polynésie unie.

Interrogé sur ce sujet, l'ex sénateur Richard Tuheiava annonce qu'il "estime le potentiel de parrainages à 150", précisant "que le travail de prospection a commencé depuis longtemps et qu'il s'agit d'abord d'un réseau, pas de promesses formalisées". Se refusant à préciser quel est l'argumentaire développé pour "vendre" la candidature Temaru, il poursuit non sans humour que "si on avait expliqué avant comment on avait obtenu la résolution de l'ONU sur la réinscription, on ne l'aurait jamais obtenue".

palais
© D.R. | L'entrée du Palais de l'Elysée, Paris
C'est un tout autre lobbing qui s'annonce car il ne s'agira pas là d'aller chercher les voix des petits pays du Pacifique Sud, mais bien de frapper à la porte d'au moins 30 départements français différents (voir notre encadré).

500 signatures mode d'emploi

Pour pouvoir se présenter, un candidat doit réunir 500 signatures d'élus provenant d'au moins 30 départements différents (50 signatures maximum par département). Qui peut signer ? Seuls les élus peuvent apporter leur soutien à une candidature, c'est-à-dire les maires (il y a 36 000 communes en France), mais aussi les députés, les sénateurs, les parlementaires européens, les conseillers régionaux et généraux ainsi que des membres de l'Assemblée corse et des Assemblées d'outre-mer, en l'ocurrence, celle de Polynésie
Au total, il y a donc potentiellement plus de 47 000 élus qui peuvent signer. D'un point de vue statistique, avec le nombre d'élus et la règle géographique des parrainages, il ne peut y avoir théoriquement que 80 candidats. Mais ce chiffre est purement théorique puisque la plupart des élus refusent d'apporter leur soutien à un quelconque candidat.