Le Vanuatu est dans une impasse politique

Le Président du Vanuatu
© AFP | Le Président du Vanuatu

Le président de l'archipel mélanésien du Vanuatu a dissous le Parlement et convoqué des élections anticipées après un scandale de corruption qui a déstabilisé le gouvernement

Hélène Harte
Publié le

Baldwin Lonsdale a prononcé hier soir un discours à la Nation où il a qualifié la situation de "désastre créé par l'homme", d'après le Vanuatu Post.
             
Le président a expliqué qu'il utilisait ses pouvoirs constitutionnels pour dissoudre le Parlement et convoquer des élections à une date qui doit encore être fixée.
             
L'archipel aux 80 îles, l'un des pays les plus pauvres de la planète, est dans une "impasse politique", a déclaré M. Lonsdale.
             
Quatorze parlementaires ont été condamnés le mois dernier à des peines allant jusqu'à quatre ans de prison après s'être octroyé une grâce dans une affaire de corruption.
             
Le président a ajouté que ses efforts pour former un gouvernement d'union nationale avec des parlementaires de la majorité et de l'opposition avaient échoué.
             
"A la suite de l'instabilité politique au Vanuatu, qui est un désastre créé par l'homme, le pays tout entier est devenu une victime", dit-il.
             
Le président du Parlement Marcellino Pipite avait profité d'un voyage du président à l'étranger pour prendre un décret de grâce.
             
A son retour, M. Baldwin avait promis de "faire le ménage" dans l'archipel du Pacifique connu pour son instabilité politique.
             
L'affaire de corruption portait sur un total 35 millions de vats (un peu plus de 33 millions) versés en 2014 par le Premier ministre adjoint Moana Carcasse aux 13 autres hommes politiques alors que ces derniers étaient tous dans l'opposition.
             
L'archipel de 250.000 habitants se remet à peine du cyclone Pam qui avait dévasté au mois de mars les récoltes, détruit de nombreuses maisons et contaminé les réserves hydrauliques.
              
Source : AFP