Les USA interdisent les acides gras trans de l’alimentation

Acides gras trans
© DR

Les Etats-Unis ont banni aujourd’hui les acides gras trans artificiels des produits alimentaires, donnant trois ans aux industriels pour les éliminer, après avoir conclu que ces substances étaient dangereuses pour la santé

Hélène Harte
Publié le

"Les huiles végétales partiellement hydrogénées, principale source diététique des acides gras trans artificiels dans la production alimentaire industrielle, ne sont pas généralement jugées sûres pour être utilisées dans la nourriture humaine", a expliqué l'Agence américaine de réglementation des produits alimentaires et des médicaments (FDA).
             
Cette mesure était attendue. Fin 2013, la Food and Drug Administration (FDA) avait déjà déterminé que ces acides gras trans étaient nocifs mais l'agence avait attendu d'entendre toutes les parties prenantes, tels les mouvements de défense des consommateurs et les industriels, avant de finaliser sa décision.
             
"Cette décision de la FDA sur cette source majeure de graisse artificielle montre l'engagement de l'agence à protéger la santé cardiaque de tous les Américains", a fait valoir le Dr Stephen Ostroff.
             
"Cette mesure devrait réduire les maladies coronariennes et prévenir des milliers de crises cardiaques chaque année", a-t-il souligné.
             
Depuis 2006, les industries alimentaires étaient déjà tenues d'indiquer sur les étiquettes de leurs produits la présence d'acides gras trans.
             
Grâce à cette réglementation et à la reformulation des produits, la consommation de ces graisses a diminué d'environ 78% de 2003 à 2012, passant de 4,6 grammes par jour à environ 1 gramme par jour, selon la FDA.
              
De nombreuses chaînes de distribution alimentaire et des fabricants ont déjà montré que la plupart de ces aliments pouvaient être produits sans acide gras trans, relève l'Agence.
             
Malgré cette forte réduction, la consommation de ces graisses demeure une préoccupation de santé publique.
             
Ces acides gras, qu'on peut encore trouver dans les margarines, le popcorn, les pizzas ou des biscuits, contribuent à l'augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et à la réduction du bon cholestérol (HDL).
             
             
Source : AFP
 
Regardez ce reportage d'Envoyé Spécial consacré aux acides gras trans: