Gaz de Tahiti: "le travail reprendra normalement demain, le temps de nous réorganiser"

gaz
© P.1ère

Après plus d’un mois de conflit, les syndicats et la direction de ont signé un protocole d’accord, ce lundi soir. Les parties se sont entendues sur les revendications. Mais pour les syndicats il faudra encore quelques heures pour que la production reprennent normalement.

Pierre Emmanuel GAROT avec Gilles TAUTU Publié le , mis à jour le

Les négociations ont pris fin peu après 19 heures à l'immeuble Le Bihan, siège de la société. Epilogue de 34 jours de conflit où la pénurie s'est installée dans les iles, provoquant même sur Tahiti un début de crise sociale. 

Satisfaite après cette ultime réunion bi-partite, Gisèle Teheiura, secrétaire générale de la CSIP, précise: "Nous sommes arrivés à un point où nous sommes satisfaits sur trois points de revendication. Pour cette année, à partir de Janvier 2015, nous avons obtenu 1,25% d'augmentation de salaire sur la grille de 2014. Pour le point sur la retraite, nous sommes tombés d'accord avec la rédaction d'un texte commun qui demande à la justice de trancher. Le travail va reprendre mercredi, parce qu'il faut aussi nous laisser le temps de nous réorganiser, la direction nous l'a autorisé".

Une commission spéciale sur la revalorisation salariale est aussi prévue au mois de juillet

Daniel Siu, le mandataire de la société, ne cache pas sa satisfaction: "Ca fait quand même un mois que le conflit dure et je pense que la population est également soulagée d'apprendre que ce conflit est terminé. Il faut tirer les leçons de ce conflit. Nous allons tout faire pour que la population ne revive pas ce genre d'expérience. Ma signature du protocole, je le dis, est en total accord avec le Président du Conseil d'Administration (NDLR: absent du territoire), avec les limites qui m'étaient imposées. Et je l'ai fait à l'intérieur de mon contrat".