Assemblée de Polynésie : les élus se penchent sur le budget

Assemblée de Polynésie française 30 05 2013
© Polynésie 1ère

La 6ème séance de la session budgétaire qui a débuté vendredi dernier a repris ce matin, mardi 3 décembre 2013. Trois jours de travail sont prévus. Ce matin, les élus se sont penchés sur une modification du budget 2013, le but étant de trouver de l’argent pour boucler la fin de l’année

Polynésie 1ère
Publié le , mis à jour le

Il reste pour cette sixième séance, 7 dossiers à examiner :

- un projet de délibération portant modification no 5 de la délibération no 2012-56 APF du 11 décembre 2012 approuvant le budget général de la Polynésie française pour l’exercice 2013 ;
-  un projet de délibération portant modification n° 2 du budget du compte d’affectation spéciale « fonds pour l’emploi et la lutte contre la pauvreté » pour l’exercice 2013 ;
- un projet de loi du pays portant création de la zone prioritaire d’aménagement et de développement touristique de Mahana Beach ;
- un avis de l’assemblée de la Polynésie française sur le projet de décret fixant pour les années 2011 et 2013 la quote-part des ressources du budget de la Polynésie française destinée à alimenter le fonds intercommunal de péréquation ;
- un projet de délibération approuvant le budget général de la Polynésie française pour l’exercice 2014 ;
- un projet de délibération approuvant les budgets des comptes spéciaux pour l’exercice 2014 ;
- et une proposition de délibération portant adoption du budget de l’assemblée de la Polynésie française pour l’exercice 2014.

Compte-rendu de séance 


Le groupe indépendantiste, tout comme le groupe ATP ont dénoncé ces dépenses nouvelles, surtout celles destinées à la présidence. Au total, ce sont 90.000.000 de francs qui sont alloués, soit 10 % de ces dépenses nouvelles :
- 17.000.000 CFP pour le fonctionnement du service des moyens généraux
- 8.900.000 CFP pour le service protocole de la présidence, 3.000.000 CFP au profit du service communication pour la réalisation d’un film de présentation de la Polynésie.
Des dépenses "superflues" selon l’opposition, tandis que du côté de la majorité on parle de crédit utiles, mettant notamment en avant les 130.000.000 CFP alloués à la caisse de soutien du prix du coprah ou les 259.000.000 CFP en faveur du transport scolaire pour le rapatriement des élèves durant les vacances de Noël.
 
Comme à chaque fois, se sont élevées des chamailleries entre majorité et opposition ce matin, écoutez plutôt cette prise de bec entre le président de l’assemblée Edouard Fritsch et le président du groupe UPLD Tony Géros :

Assemblée de Polynesie

 

222.000.000 CFP très exactement, c'est la somme des crédits supplémentaires alloués pour le dispositif "Tauturu te Utuafare". Ils sont issus d’un redéploiement de sommes initialement inscrites pour le dispositif d’insertion professionnel dénommé « contrats d’accès à l’emploi » et du fond pour l’emploi et la lutte contre la pauvreté. 129.000.000 CP + 93.000.000 CFP. 
Au jour d’aujourd’hui, 5127 demandes ont été déposées, 1888 dossiers sont toujours en attente.