15e FIFO à Tahiti : la Wallisienne Lavinia Tagane, la plus jeune membre du jury du festival

Lavinia Tagane
© CB | Lavinia Tagane

A Papeete, le festival du film documentaire océanien se poursuit sous la pluie. 14 films sont en compétition. Le jury présidé par le réalisateur Eric Lavaine compte cette année une Wallisienne de 28 ans, élue de l’assemblée territoriale.

Cécile Baquey
Publié le , mis à jour le

La politique mène à tout. A peine élue conseillère territoriale de Wallis et Futuna, Lavinia Tagane, 28 ans, se retrouve propulsée membre du jury du 15e festival du film documentaire océanien.

Campagne électorale

Cela ne l’intimide guère. Après avoir vécu une campagne électorale en mars dernier au cours de laquelle certains ne se gênaient pour railler son jeune âge, elle a le cuir dur et surtout elle a appris “à passer au delà”.

La plus jeune du jury

Lavinia Tagane s’apprête donc à visionner des documentaires océaniens et à échanger avec les six autres membres du jury. Elle apportera son regard neuf. C’est la première fois qu’une Wallisienne  participe à un jury du FIFO.

Jury du 15e FIFO
© CB | Jury du 15e FIFO

Etudes dans l’Hexagone

La jeune femme est très attachée à son archipel de 12 000 habitants. Après le lycée, elle a quitté Wallis pour poursuivre ses études en métropole. Elle a passé un DUT de technique de commercialisation à Châtellerault. “On m’avait dit de privilégier les petites villes. C’était une bonne idée”, confie Lavinia Tagane.

Mal du pays

Lavinia Tagane a poursuivi ses études par une licence de tourisme puis un Master de commerce à Bordeaux. La jeune femme a rapidement trouvé un travail dans le commerce en ligne. Mais au bout d’un an, Lavinia Tagane a eu le mal du pays.

Lavinia Tagane au FIFO
© CB | Lavinia Tagane au FIFO sous le banian

Trop loin

“Ma famille me manquait. Il y avait pleins d’événements -des mariages, des communions, des naissances- et je n’étais pas présente. J’avais envie de revenir” explique la jeune femme. Avec sept frères et soeurs à Wallis et Futuna, Lavinia Tagane à Bordeaux se sentait bien trop loin.


Retour au pays

Elle a donc fait son retour au pays natal et ne le regrette aucunement du monde. A peine arrivée à Wallis, Lavinia Tagane a travaillé pour un distributeur local pendant trois mois puis elle a tenu l’épicerie familiale. “J’étais constamment en relation avec le public et j’aimais bien ça”, ajoute-t-elle.

La politique

Et puis l’envie de se lancer en politique est venue. “Des élus estimaient que la jeunesse de Wallis et Futuna n’était pas assez représentée, j’ai saisi l’occasion”, dit-elle. Et puis dans la famille Tagane, le père avait pris le même chemin, élu à l’assemblée territoriale de 2007 à 2012.

Le roi de Wallis

En mars 2017, elle fait campagne, va voir le roi de Wallis, fait la coutume. Elle lui présente sa liste et son programme. “J’aime bien cette spécificité de Wallis, le fait que dans la République française nous ayons nos trois rois”, ajoute Lavinia Tagane.


Une assemblée des jeunes

Dès le premier tour, la jeune femme a été élue. C’est la plus jeune représentante de l’Assemblée territoriale qui compte 20 membres.  Nommée présidente de la commission jeunesse sport et insertion professionnelle, Lavinia Tagane souhaite mettre en place une Assemblée territoriale des jeunes. “C’est un projet que je porte avec le vice-rectorat”, dit-elle.

Lavinia Tagane au FIFO
© CB | Lavinia Tagane au FIFO

Festival à Wallis

Pour l’instant, la jeune femme n’a pas l’intention de monter un festival à Wallis et Futuna, même si elle se dit “plutôt pour”. Lavinia profite de cette semaine à Papeete pour apprendre et observer de l’intérieur l’organisation du FIFO. Un FIFO hors les murs doit se tenir à Wallis au mois de mai prochain.