La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a indiqué mardi que son portefeuille bénéficierait de "700 millions (d'euros) de crédits supplémentaires" d'ici à 2022, lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.
 

"Le Livre bleu n'est pas un catalogue d'annonces"

"Je tiens ici à réaffirmer que le -Livre bleu- n'est pas un catalogue d'annonces non financées, c'est une dynamique, une dynamique nouvelle, c'est une voie ouverte à des solutions innovantes, c'est aussi une méthode de construction", a expliqué la ministre, qui répondait à la députée de Polynésie Nicole Sanquer (UDI, Agir et Indépendants).

Regardez la vidéo de l'échange ci-dessous : 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

 

700 millions de crédits supplémentaires

Fin juin, le président de la République avait présenté le "Livre bleu Outre-mer", déclinaison de la politique gouvernementale pour les territoires ultramarins. "Je vous rassure, (cela se traduira) dans le projet de loi de finances 2019 par une augmentation des moyens du ministère des Outre-Mer et vous serez appelés à en débattre ici", a répondu la ministre devant la représentation nationale.

"D'ici 2022, c'est donc pour le seul ministère des Outre-Mer 700 millions de crédits  supplémentaires, ça lui permettra effectivement d'accroître son intervention en faveur des ultramarins", a-t-elle ajouté.
 

En Polynésie

Annick Girardin a par ailleurs estimé que "le -Livre bleu- et l'ensemble des mesures, c'est aussi l'ensemble du gouvernement qui priorise désormais son action pour répondre aux besoins des populations et soutenir surtout les projets, vos projets dans les territoires", en citant notamment "l'aide au déploiement du câble" qui "sera enfin mis en place" en Polynésie.