Voyage culinaire à la rencontre de la communauté indonésienne

Journée culinaire au consulat indonésien, Nouméa, 10 mai 2018
© NC la 1ère / Martine Nollet | Comme d'habitude lorsque la gastronomie indonésienne est mise en avant, les mets sont partis comme des petits pains.

Le consulat général d'Indonésie en Nouvelle-Calédonie a misé sur un aspect très important de la culture indonésienne pour célébrer, jeudi, son anniversaire: la dimension culinaire. La foule a été au rendez-vous de la journée organisée dans ses jardins, avec la vente de nombreuses spécialités.

Martine Nollet, Natacha Cognard et Nicolas Fasquel (F.T.) Publié le , mis à jour le

On se serait cru à la grande journée récréative qui se tient chaque mois d’août au foyer indonésien de Robinson. En ce jeudi de l'Ascension, les amateurs de bons petits plats ont profité du jour férié pour déferler sur le consulat général d’Indonésie situé baie de l’Orphelinat, à Nouméa.

Journée culinaire au consulat indonésien, Nouméa, 10 mai 2018
© NC la 1ère / Martine Nollet | Les plats ont été achetés et dégustés au son de l'incontournable gamelan.

Stands des différentes a​ssociations

Celui-ci a célébré son soixante-septième anniversaire en organisant une manifestation culturelle axée sur la gastronomie qui forme une partie importante de l’identité indonésienne. Les associations qui représentent cette communauté forte d’environ 3800 personnes en Calédonie (*) pouvaient tenir un stand dans les jardins, pour vendre des mets ou des produits choisis. Les étals se sont vidés à grande vitesse de leurs «bakso», «solo» et autre «rempeyek».

Journée culinaire au consulat indonésien, Nouméa, 10 mai 2018
© NC la 1ère / Martine Nollet | Atelier de batik à l'occasion de cette journée culinaire.

Incontournables

Le tout bercé par le traditionnel gamelan, les bambous qui constituent l’angklung, les danses indonésiennes et toutes les animations qui ont occupé le podium, sans oublier un atelier de batikku.
Le reportage de Natacha Cognard et Nicolas Fasquel.

Egalement le reportage tout en ambiance de Martine Nollet.