Volley-Ball : Manuohalalo en demi-finale de Coupe de France

Narbonne l'a emporté au bout du suspens contre Nantes-Rézé en Coupe de France.
© Dominique Billon | Narbonne l'a emporté au bout du suspens contre Nantes-Rézé en Coupe de France.

Le Calédonien joue sa deuxième saison professionnelle dans les rangs de Narbonne, en pleine renaissance depuis l'arrivée d'un passeur international. Son équipe vient d'aligner trois victoires, dont une en quart de finale de Coupe de France à Nantes. "Un match de fou" témoigne Rodrigue.

Martin Charmasson
Publié le , mis à jour le

Une équipe à la relance


Depuis son arrivée à Narbonne l'année dernière en provenance de Tourcoing, Rodrigue Manuohalalo grapille tout ce qu'il peut prendre. Il a signé comme troisième option au poste de central et alterne les rencontres entre la Nationale 2 et l'équipe professionnelle en Ligue A. Mais ces derniers temps, c'est surtout aux côtés des joueurs de l'élite qu'on le voit. Après un début de saison raté, ils semblent avoir trouvé la bonne formule.

"On a commencé par deux victoires, et on a perdu tous les autres matchs. Le club s'est alors renforcé avec un passeur international français. Il a beaucoup d'expérience (22 sélections). Je ne sais pas s'il est le déclencheur, mais depuis qu'il est avec nous, toute l'équipe joue mieux. Et là, on commence à gagner tous les matchs". Rodrigue Manuohalalo, Narbonne Volley 


Yoann Jaumel, 31 ans, était sans club depuis son départ de Nice en mai dernier. L'ancien joueur d'Ajaccio, Montpellier, Poitiers et Tours n'a signé qu'au mois de novembre chez les Centurions. Une série de matchs amicaux a permis de prendre des repères et mettre en route "une belle dynamique", dixit Rodrigue.
 

Fin janvier de folie


Après un premier déplacement perdu à Nice (où joue un autre garçon passé par l'AS Païta, Mathieu Manusauaki), il faut attendre le 20 janvier pour le déclic. Jaumel est enfin qualifié pour la 14e journée de championnat et les Centurions ne font qu'une bouchée de Tourcoing, alors pourtant mieux classé. 3 sets 0 face à l'ancien club de Rodrigue qui n'a pas eu l'occasion de rentrer en jeu.
Deux jours plus tard, c'est un déplacement à Nantes-Rézé qui les attend en quart de finale de la Coupe de France. Sur place, l'exploit se réalise. Ils l'emportent en quatre sets (25-23, 21-25, 25-22, 25-22).
Rodrigue Manuohalalo avant de rentrer en jeu contre Nantes-Rézé en Coupe de France.
© Dominique Billon | Rodrigue Manuohalalo avant de rentrer en jeu contre Nantes-Rézé en Coupe de France.

Rodrigue Manuohalalo raconte son match de Coupe de France à Nantes.

Rodrigue Manuohalalo raconte son match de Coupe de France à Nantes.

La suite ? Ce sera cette troisième victoire consécutive, encore à l'extérieur, mais cette fois en championnat contre Chaumont (3-1). Rodrigue rentre pour quatre services et inscrit un ace. Narbonne se relance complètement.


Final Four contre Tours, et textos avec la famille !


En championnat, il reste désormais onze journées pour accrocher le tournoi final de la saison auquel prendront part les huit premiers de Ligue A. Le Calédonien et ses coéquipiers sont pour l'heure 10e, à seulement six longueurs du 8e, Nice. Dans les prochaines semaines, garder le rythme sera indispensable, d'autant que se profile le Final Four de la Coupe de France. Le 9 mars prochain, les Centurions affronteront Tours, leader du volley français avec 6 titres de champion et 9 coupes de France. Cette saison, il n'a perdu que deux de ses quatorze matchs en Ligue A. 
Rodrigue Manuohalalo jouera Tours le 9 mars prochain en demi-finale de Coupe de France.
© Narbonne Volley | Rodrigue Manuohalalo jouera Tours le 9 mars prochain en demi-finale de Coupe de France.
Rodrigue continue de travailler en espérant que ses efforts paieront pour gagner plus de temps de jeu en équipe première professionnelle. Il se sent actuellement dans une bonne forme pour aborder la fin de saison :
 

"En ce moment, je me sens très bien au service. En attaque, cela commence à aller mieux. Les points à améliorer ? Je dirais que c'est au bloc. Parfois je perds un peu dans ce domaine. En passant souvent de pointu à central, tu apprends beaucoup sur ces deux postes, mais tu peux perdre un peu en qualité, et du coup c'est compliqué". Rodrigue Manuohalalo

 

Le Cagou poursuit son chemin, et ne manque pas de partager son expérience et ses conseils avec Loïc et Liwenda. Son frère et sa soeur sont tous deux pensionnaires des centres de formation (CREPS) de Wattignies et d'Evreux.

Rodrigue parle de son frère Loïc et sa soeur Liwenda

Liwanda Manuohalalo sous les couleurs d'Evreux.
| Liwanda Manuohalalo sous les couleurs d'Evreux.
Loïc Manuohalalo en équipe de France U18.
© FB | Loïc Manuohalalo en équipe de France U18.

Loïc Manuohalalo : un talent à surveiller

Comme son frère, Loïc pourrait bien prendre le chemin de la Ligue A de volley-ball dans quelques années s'il reste sur sa lancée.

Fin 2017, il est appelé en équipe de France moins de 18 ans pour un tournoi WEVZA qualificatif pour les championnats d'Europe. 
A l'issue, le petit frère de Rodrigue est retenu pour un premier stage tricolore, puis un deuxième. 
Il joue alors une autre compétition qualificative pour les "Europe", à Sofia en Bulgarie en janvier 2018.
En faisant chuter les Pays-Bas et la Suède (3-0), la France gagne son ticket.

+ Aux championnats d'Europe U18 en République tchèque et en Slovaquie au mois d'avril, elle se classera 7e sur 28 pays représentés, après dix matchs disputés. En tant que central, Loïc a participé à 9 rencontres, 26 sets et marqué 51 points.
C'était le 5e meilleur scoreur français du tournoi.

L'actu en vidéo

CHANTIER EDUCATIF REFECTION PIROGUE.Copy.01