Vale NC une nouvelle fois condamnée pour dégradation écologique

vale nc
© NC 1ère | L'usine de VALE NC à Goro dans le sud de la Nouvelle-Calédonie

La justice a condamné l’industriel à indemniser EPLP à hauteur de onze millions CFP pour des pollutions intervenues en 2011 et 2014. L’association s’en félicite.
 

Caroline Moureaux et Angélique Souche Publié le , mis à jour le

[MISE A JOUR 13/02]
Le tribunal de première instance de Nouméa a condamné ce lundi Vale NC à verser onze millions de francs CFP à l’association EPLP pour le préjudice moral et écologique subi lors de deux épisodes distincts.

En 2011 et en 2014

Tout d’abord, l’atteinte à une forêt à chênes gomme en 2011. Cette forêt se trouvait à proximité de l’usine du Sud et Vale avait constaté, dans le cadre de ses suivis réglementaires, le dépérissement anormal de la végétation, et notamment des chênes gomme, une espèce endémique.
L’autre pollution concerne une fuite de solution de procédé acide en mai 2014 dans le creek de la baie Nord. Des milliers de poissons et crustacés étaient morts. Une erreur humaine notamment avait alors été pointée du doigt. Vale NC a déjà été condamnée en 2017 dans ce dossier à verser des dommages-intérêts à la Province Sud.
C'est ce que rappelle la province dans un communiqué en date du 13 février : 
Communiqué P Sud Vale NC
© Province Sud

 

« Vale doit prendre ses responsabilités »

Cette nouvelle décision de justice va dans le bon sens pour EPLP, à l’origine de la procédure. « Nous nous réjouissons de l’aspect moral de ces condamnations : Vale NC est reconnu coupable de négligence » écrit l’association dans un communiqué.
Ecoutez la réaction de Martine Cornaille, la présidente d’Ensemble pour la Planète, au micro d’Angélique Souche.  

Vale NC a un mois pour faire appel de cette décision.