L'UC-FLNKS et Nationalistes dément tout accord avec l'Avenir en confiance pour la tête du gouvernement

Françoise Tromeur
Publié le , mis à jour le

A la veille d’élire le prochain gouvernement, mise au point de l’Union calédonienne, plus précisément du groupe UC-FLNKS et Nationalistes au Congrès. Dans un communiqué daté de ce mercredi, celui-ci dément, en substance, tout accord passé avec l’Avenir en confiance (ou Calédonie ensemble) pour la présidence et la vice-présidence du nouvel exécutif. «Les membres du futur gouvernement issus de la liste du groupe UC-FLNKS et Nationalistes s’engageront dans un front solidaire FLNKS, et aucune négociation, ni accord n’ont été faits ni trouvés avec une quelconque force politique en présence, autre qu’indépendantiste», écrit le président du groupe, Pierre-Channel Tutugoro.
 

Les membres du futur gouvernement issus de la liste du groupe UC-FLNKS et Nationalistes s’engageront dans un front solidaire FLNKS.

 

«Fondamentaux»

«Conscient des enjeux politiques qui s’annoncent, mais aussi de ses fondamentaux et acquis politiques non négociables comme le gel du corps électoral, l’accession irréversible du Pays à sa pleine souveraineté, développe-t-il, le groupe […] ne s’engagera que dans un programme de gouvernement garantissant d’une part l’union des indépendantistes présents au gouvernement, et d’autre part dans une seule démarche politique respectueuse de ses fondamentaux.»

Le communiqué ci-dessous :