Transcal : la team Nowicki, Lanceleur, Santos remporte la première étape

Transcal 2019
© Alix Madec

Le trio mixte s'est imposé ce matin sur le parcours de 27 km au coeur de la Tontouta avec un temps de 3 h 57 minutes. Ils ont pris la tête de la course dès le premier obstacle en se détachant des autres groupes, mais ils sont suivis de près par le trio mixte porté par Yohan Samanich.

Alix Madec (CM) Publié le , mis à jour le

Ils ont franchi la ligne d'arrivée sous la pluie, mais avec le sourire. La team Niuhiti promotion portée par Leslie Nowicki, Ludovic Lanceleur et Franck Santos remporte la première étape de la transcalédonienne. Après 27 km de parcours à travers les pics escarpés de la Tontouta. Un exploit réalisé en 3 h 57 minutes. 
«  Çà s’est très très bien passé puisqu’on finit en tête ! » explique Franck Santos, vainqueur de la première étape. « C’est parti assez prudemment mais avec un bon rythme. On est resté en paquet pendant un bon moment et puis çà s’est détaché après dans la première difficulté, dès qu’on a commencé à attaquer la grosse côte. On est resté un peu derrière et puis on a attaqué et on est passé devant, et on ne s’est pas fait rattraper jusqu’au bout. Çà a été dur à la fin par contre parce qu’il y avait beaucoup de passages techniques, autant dans la montée que dans la descente, donc c’était très « casse-gueule » quand même et puis très traumatisant pour les chevilles, les genoux et on ne pouvait pas avancer si vite que çà, donc on avait l’impression de faire un peu du sur-place, on avait peur que çà revienne, et finalement, on avait creusé un bon écart ».   

Transcal 2019
© Alix Madec

De nombreux passages techniques sur lesquels les coureurs ont évolué en groupe et des difficultés sur la fin de la course qui n'ont pas empêché les tenants du titre en 2018 de remporter cette première étape.
« Après, sur le plat, Ludo (Lanceleur) a pris un peu le wagon en marche, il nous a tractés et on a fini un peu dans le dur, mais on finit ! Heureux du coup forcément parce que je ne m’attendais pas à pouvoir tenir comme çà. Après, en équipe, forcément, on se surpasse toujours, on a l’entraide qui fait qu’on va plus loin » souligne Franck Santos.
« C’est pas fini, donc là il faut bien récupérer, demain on remet çà mais bon, effectivement on a un peu moins de stress, on a une petite avance donc il faut la garder et voir comment à va se passer demain. »    
Le trio est suivi de près par l’équipe Yohan Samanich, Marie-Cécile Cavell et Gauthier Legrand. Ils ont réalisé le parcours en 4 h 09 minutes. 
Reste à savoir si la Team Niuhiti promotion réitèrera l'exploit de remporter la transcalédonienne comme en 2018. Ils avaient dominé le rendez-vous sportif en 6 h 49 minutes.

Retrouvez les classements ici

« A chacun sa Transcal »

1400 participants sont inscrits cette année pour participer à différentes courses :
- Transcal Mobil : 250 participants pour 27 et 25 km (samedi et dimanche)
- Trans découverte Air Calédonie: petite soeur de la Transcal Mobil, course de 25 km (dimanche)
- Trans Cool 13 km : 267 participants pour 12km de course (samedi)
- Trans Usep Uness EPUREAU : Trail 12 km + Mini trail 6km + parcours santé 6km (élèves de CM2 aux seniors UNSS) (Samedi).
- Mini raid 6 km élèves : 179 enfants de collèges de tout le territoire (Baudoux, La Foa, Koné, Ouvéa, Maré...) y ont participé ce samedi.
- Trans Santé : 4 à 6 km (dimanche)