TOUR AIR FRANCE : Bouchard plie l'affaire

Bouchard, toujours en jaune, assomme la concurrence après la 6e étape.
© M.C | Bouchard, toujours en jaune, assomme la concurrence après la 6e étape.

Le métropolitain termine 3e à Koné et profite de l'abandon de son dauphin Lucca et d'un souci mécanique de Wubben pour s'offrir une avance démente au général. Ses deux nouveaux poursuivants sont Konychev(ACLN) et Haden (Betico). Urbain est 4e après sa victoire dans cette 6e étape.

Françoise Tromeur
Publié le , mis à jour le

76,6 kms à rebondissements


Au réveil à Touho, les visages sont sérieux. Riccardo Lucca n’était pas très en forme la veille. Le deuxième du général doit réagir. L’ACLN veut rester solidaire d’autant que Konychev est maillot vert des sprinteurs, et Ippolito, 4e au général. ACTB de son côté n'a pas envie de revivre le scénario de jeudi, et la panne mécanique de Léo Danes. "J'ai vérifié, tout fonctionne, il est bien chargé" nous lance t'il hilare, au sujet de son dérailleur électrique tombé en rade sur la route de Hienghène.

L'émargement se termine et le néerlandais Wubben, meilleur grimpeur, s'approche de la ligne de départ. Le coureur de la Shell Pacific pourrait faire un joli coup aujourd’hui, même si la première place de Bouchard semble inaccessible. Wubben est à 4 minutes 55, un gouffre.Le maillot jaune a les épaules solides. C’est parti pour 76 kms jusqu’à Koné, et dès le rond point du collège de Touho, ils sont 8 à décoller.
 
Rowlands en tête des échappés en début de course.
© M.C | Rowlands en tête des échappés en début de course.
 

Lucca, le coup de théâtre


Dans ce groupe, des hommes perdus de vue ces derniers jours : le kiwi Rowlands de Betico vainqueur à Lifou, ou le Shell Bujik peu en évidence. Mais on trouve aussi quatre coureurs placés entre la 5e et la 10e place au général : le 30 Haden de Betico, le 12 Konychev de l’ACLN, mais aussi Andrews d’Oliver’s Racing et Urbain de l’ACTB.

1 minute 33 d’écart à l’embranchement vers Koné. Pas de raison de s’affoler pour le leader d’ACTB et son dauphin Lucca qui restent dans le peloton. Pourtant, sur cette transversale, le 2e du général connaît un souci mécanique. Son système de vitesse électrique ne fonctionne plus. Lucca doit changer de vélo. Il perd un temps fou, et celui de remplacement n’est pas adapté à sa taille. Il ne peut même pas tendre la jambe. C'est l'abandon. 
 
2e au général, Lucca rencontre un problème mécanique et abandonne.
© M.C | 2e au général, Lucca rencontre un problème mécanique et abandonne.

Pour l’échappée en revanche, tout roule. Mathieu Urbain n’est pas mécontent d’être devant, après avoir roulé pour Bouchard toute la journée d’hier. Dans le col Wilfried, on se déplace pour applaudir en famille. Et observer le spectacle du peloton qui passe dans les "S" de ce col classé 1ère catégorie.
 

Barket en solo


Une grande bosse usante de 3,5 kms. Florian Barket, d’International Wearcomp, en profite pour distancer ses partenaires. Le n°1 calédonien n’a pas eu beaucoup de chances jusqu’ici. Retombé 16e au général, après avoir été 8e, il espère que la roue tournera dans le bon sens. Il ralentit cependant dans le col de Bopope, classé 3e catégorie, et n'est pas le seul. Dans le peloton, derrière, cela s’éparpille. Bouchard et Wubben, 1er et 3e au général, sont partis pour boucher leur retard sur les fuyards. Le métropolitain est toujours aussi facile. Rowlands, lui, grimace, en forçant le trait pour les caméras. Le kiwi parviendra quand même à les suivre dans la descente.
 
Barket tente un coup en solo.
© M.C | Barket tente un coup en solo.

Une descente raide, dans laquelle le maillot jaune continue d’appuyer, déterminé à revenir sur les hommes de tête. Pour Wubben, c’est la tuile. Le Néerlandais a du s’arrêter. Un caillou s’était coincé dans son dérailleur. Il est en train de perdre sa place sur le podium, et de laisser un boulevard à Bouchard pour  remporter ce Tour. Le patron, lui, a réussi son coup. Il est revenu sur les échappés dans le col de Tango.
 
Wubben derrière Bouchard. Le néerlandais victime d'un problème de roue sera ensuite lâché.
© M.C | Wubben derrière Bouchard. Le néerlandais victime d'un problème de roue sera ensuite lâché.
 

Un coureur dans l'ambulance


Une ambulance double. A l’intérieur, Descateaux de Ouenghi Sport, blessé à la mâchoire et l’épaule, après une chute dans la descente du premier col. En tête de course, Barket s’est fait reprendre. Et alors que l’on dévale le col de Tango, trois hommes lâchent tout le monde. Konychev de l’ACLN, ainsi que Bouchard et Urbain d’ACTB.
 
Mathieu Urbain lève les bras au ciel en pensant à Mathieu Riebel et à sa grand-mère. Il gagne la 6e étape.
© M.Charmasson | Mathieu Urbain lève les bras au ciel en pensant à Mathieu Riebel et à sa grand-mère. Il gagne la 6e étape.


La moto, derrière eux, affiche 80km/h. A 5kms de l’arrivée, la victoire, c’est sûr, se décidera entre eux. C’est finalement Mathieu Urbain qui va s’imposer et pouvoir ainsi lever les bras avec une pensée très forte pour Mathieu Riebel et l’une de ses proches. Konychev et Bouchard suivent dans la foulée.
 

Des changements aux classements


Au terme de cette 6e étape, Urbain signe la deuxième victoire de son équip, devant un Konychev très en forme après son succès à Ponérihouen. Bouchard est à nouveau sur le podium d’une étape.Très belle 4e place de Barket, sa meilleure depuis le début du Tour. 

Au général, Bouchard assomme la concurrence : 7 minute d’avance sur Konychev qui déboule en 2e place, et près de 8 minutes sur le kiwi Glen Haden 3e, à près de 8mn du maillot jaune. Urbain, récompensé de ses efforts, grimpe en 4e position à 9’24.
Le neerlandais Wubben 5e perd deux places et passe de 5 à 10 minutes de Bouchard.






 

CLASSEMENT 6E ETAPE TOUHO-KONE / CLASSEMENT GENERAL

1.Mathieu URBAIN – ACTB / 2H02’36’’
2.Alex KONYCHEV – ACLN / à 0’03’’
3.Geoffrey BOUCHARD – ACTB / à 0’03’’
4.Florian BARKET – INTNL WEARCOMP / à 2’42’’
5.Glen HADEN – BETICO / à 2’42’’

GENERAL
1.Geoffrey BOUCHARD – ACTB – 14h07’48’’
2.Alex KONYCHEV – ACLN DUMBEA – à 7’04’’
3.Glen HADEN – BETICO – à 7’50’’
4.Mathieu URBAIN – ACTB – à 9’24’’
5.Bob Peter WUBBEN – SHELL PACIFIC – à 10’11