Un tiers des communes en risque très élevé de feu de forêt

Risque de feu le 19 septembre 2019
© Météo France NC | Carte Prévifeu du 19 septembre 2019.

Les feux n'ont pas attendu le début de leur «saison administrative», le 15 septembre, pour ravager la Nouvelle-Calédonie. Et alors que dix communes sont placées ce jeudi en risque très élevé, le directeur adjoint de la sécurité civile laisse entendre son inquiétude pour les trois mois à venir.

Rédactions de NC la 1ere (F.T.) Publié le , mis à jour le

La saison administrative des feux de forêt a commencé dimanche. Ce qui signifie qu'une carte du risque incendie est diffusée chaque jour par Météo France Nouvelle-Calédonie, en lien avec la sécurité civile. Ce risque est calculé d'après l'«indice feu météo», qui se base sur la teneur en humidité et le vent. 
 

Conseils

Ce jeudi, dix communes de la côte Ouest sont en risque très élevé à cause d'un vent assez fort : Voh, Koné, Pouembout, Poya, Bourail, Moindou, La Foa, Boulouparis, Farino, Sarraméa, La Foa et Boulouparis. Leurs habitants doivent être vigilants et éviter d’allumer un feu qui ne serait pas indispensable. Toutes les autres communes sont en niveau d'alerte jaune, «élevé», à part Poum, Ouégoa, Poindimié et Ponérihouen. 
 
Départs de feu dans la forêt de pinus à Colnett, Pouébo. septembre 2019
© Nadine Goapana / NC la 1ere | Départs de feu dans la forêt de pinus à Colnett, Pouébo.
 

Point de situation

Les feux n'ont pas attendu le 15 septembre pour commencer à brûler. On croyait qu’il avait assez plu ces derniers mois. Faux, répond Danilo Guépy, directeur adjoint de la sécurité civile. Il était ce jeudi matin l'invité de la matinale radio. Extrait :

Invité de la matinale, Danilo Guépy

 

Depuis juillet

«Contrairement à ce que l'on peut voir de Nouméa, les feux ont déjà bien commencé sur la partie Nord, a-t-il expliqué à Charlotte Mestre. Ça brûle sur certaines zones en province Nord, notamment côte Est et la pointe Nord, depuis le mois de juillet.» Des sinistres encore peu importants. «Mais le dernier feu, sur la commune de Poum, c'est quand même déjà 200 hectares.» 
 

Pour moi, ça va être une saison compliquée. Le déficit pluviométrique est important cette année. Lorsqu'on aura la période bien sèche et les alizés, ça va être catastrophique.
- Danilo Guépy, directeur adjoint de la sécurité civile

 

Appréhensions

Le Caillou aurait du souci à se faire. «Pour moi, ça va être une saison compliquée, craint Danilo Guépy. Le déficit pluviométrique est important cette année. Lorsqu'on aura la période qui sera bien sèche et les alizés qui vont se mettre en "marche", ça va être catastrophique.»

Le sujet de Bernard Lassauce et Maurice Carawiane :
  

Saison 2018 : 6 500 hectares brûlés

En 2018, plus 6 500 hectares de végétation ont brûlé en Calédonie durant la seule saison administrative. C'est-à-dire entre le 15 septembre et le 15 décembre, période durant laquelle des moyens spécifiques sont débloqués à l’échelle du gouvernement calédonien. Mais les feux ne se sont pas arrêtés là, rappelez-vous l'incendie de Koumac début janvier 2019, marqué par le décès d'un pompier volontaire. 
 
Feu à Poya, pompier de Bourail, 29 octobre 2018
© David Sigal / NC la 1ere | Feu à Poya, octobre 2018.
​​​​​​

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête