Têt: les préparatifs de la fête ont débuté au centre-ville

préparation têt
© Coralie Cochin

Dans la nuit de lundi à mardi, la communauté vietnamienne de Nouvelle-Calédonie célébrera le Têt. Une fête incontournable qui marquera l’entrée dans l’année du Cochon. Sur le Caillou, comme au Vietnam, les préparatifs ont déjà commencé. 
 

Coralie Cochin avec L.A Publié le , mis à jour le

Dans le quartier de Chinatown, à Nouméa, l’heure est déjà à la fête du Têt. Une préparation qui fait intégralement partie des festivités en elles-mêmes. Dans les magasins de spécialités asiatiques, des clients sont à la recherche de quelques essentiels. L'un d'entre eux nous liste les ingrédients qui viendront égayer sa soirée : "Des bonbons traditionnels...des haricots jaunes, sorte de petits gâteaux... et du coco sec, très bon aussi". 


Une préparation active de la fête 


La tradition impose un nettoyage complet de la maison pour accueillir la nouvelle année et de l’encens pour chasser les mauvaises ondes… il faudra respecter ensuite un repos total les trois premiers jours qui suivront le réveillon. Ni balayage, ni ménage, ni courses, ni cuisine, ni bricolage, ni travaux des champs… cela risquerait de faire fuir la bonne fortune. Après cette opération propreté, suivra le grand repas à partager avec les siens.
 

C'est important de se retrouver en famille avec les parents, les frères et soeurs... Le têt est un véritable moment de partage. 
- Maryline

 

5000 calédoniens d'origine vietnamienne 


Célébré à la maison, à la pagode ou à l’église, le Têt est l’occasion d’entretenir la tradition pour les 5 000 Calédoniens d’origine vietnamienne. "Nous, on est nés sur le territoire mais on garde en nous notre tradition asiatique. Et le têt est quelque chose d'essentiel." ajoute Dominique Favan, président de l’association de l’église du Christ-Roi à la Vallée-du-Tir.

Le nouvel an tombera ce mardi 5 février, et s'étendra jusqu'au 24 janvier 2020. Il sera placé sous le signe du Cochon, le dernier des douze signes du zodiaque chinois.