SMTI : La bataille du Raï continue

nouveau bus rai extèrieur
© NC la 1ère | Bus Raï, photo d'illustration.

Le torchon brûle entre le SMTI et le secrétariat général du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Après avoir été pointé du doigt pour sa gestion financière, le syndicat mixte de transport interurbain est encore critiqué et c'est via communiqués interposés, que chacune des parties réagit.   

Jeannette Peteisi et Isabelle Peltier (CM) Publié le , mis à jour le

La gestion du RAI, le réseau de bus interurbains, est de nouveau pointée du doigt. Cette fois, les critiques viennent du secrétariat général du gouvernement. Dans un communiqué, il évoque notamment un courrier du syndicat qui gère le réseau de bus et qui prévient ses fournisseurs que leurs factures seront payées avec du retard, en raison de la chute du gouvernement.
Or, il n’y a pas eu chute et le SG précise que le SMTI est seul responsable de ses paiements.
Les explications du secrétaire général du gouvernement Alain Marc, au micro de Jeannette Peteisi. 

 

Alain Marc, affirme que ce courrier ne met pas en cause Gilbert Tyuienon. Mais cherche à rassurer les prestataires du SMTI sur la prise en compte de leurs paiements.
Président du SMTI et membre du Gouvernement en charge des transports, Gilbert Tyuienon précise, lui, que l’audit du SMTI avait été mandaté par la direction elle-même. La structure a augmenté de façon exponentielle depuis 2014, explique-t-il, et ses défauts de gestion ont vocation à être corrigés. 
Gilbert Tyuienon, qui critique vertement le comportement du secrétaire général du gouvernement, au micro d’Isabelle Peltier. 

 

Selon le courrier du secrétaire général du gouvernement, le haut-commissaire a effectué un signalement de la mauvaise gestion du SMTI au procureur de la République. 
 
Le reportage de Natacha Cognard et Patrick Nicar. 
SMTI SITUATION RESEAU BUS