SMSP : l'accord sino-calédonien, un pari osé sur l'avenir ?

SMSP : l'accord sino-calédonien signé

Les suites de l'accord à 51% entre  la SMSP et le fondeur chinois. Il a été signé la semaine dernière. Il prévoit l'exportation du nickel calédonien dans cette usine pyrométallurgique chinoise. Un accord qui a fait réagir !

Erick Dufour avec Nadine Goapana Publié le

L'accord signé entre la SMSP et le fondeur chinois porte sur l'approvisionnement de 600 000 tonnes de minerai de nickel par an sur une durée de 25 ans.
Le minerai calédonien doit être traité dans une usine chinoise. La contrepartie est une prise de participation de 51% en faveur de la SMSP dans le capital de Yangzhou Yichuan Industry Co Ldt.
Dans le document anonyme diffusé sur les réseaux sociaux, l'auteur qualifie l'accord sino-calédonien "d'opération de communication de la SMSP" qui voudrait devenir :  "le trader calédonien pour l'ensemble des exportations de minerai du pays".
La réponse d'André Dang dans ce reportage d'Erik Dufour