SLN : Calédonie Ensemble appelle à la responsabilité et à la solidarité

NC la 1ère Publié le

Dans un communiqué, le mouvement attaque le Rassemblement-LR et les Républicains Calédoniens. Hier, Thierry Santa déclarait par voie de communiqué que "les difficultés d'approvisionnement subies aujourd'hui par la SLN mettent en péril sa production." Selon le président par intérim du Rassemblement, "la seule solution à court terme est d'obtenir rapidement des autorisations d'exportation des minerais à faible teneur." Pour Calédonie Ensemble "aucune demande d'autorisation d'exporter n'a été déposée sur le bureau du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie par la SLN... et pour exporter, il est nécessaire de pouvoir exploiter les mines."

Le parti condamne également les propos tenus par Les Républicains Calédoniens qui "voient dans ce blocage diverses manoeuvres à caractère politique de ceux qui au nom de la doctrine nickel, de main mise politique sur la ressource, intriguent pour faire fermer l'usine de Doniambo. Si le ridicule tuait, ce mouvement aurait dû s'auto-dissoudre au terme de ce communiqué" écrit le parti de Philippe Gomès. 

Pour Calédonie Ensemble, le seul appel utile à passer est à destination des syndicats de l'entreprise.