Les Républicains calédoniens dénoncent toujours la charte des valeurs

Françoise Tromeur
Publié le

«La signature de ce document dans le dos des Calédoniens démontre une fois de plus la collusion anti-démocratique entre les nationalistes et les indépendantistes», c’est ce qu’écrit le mouvement des Républicains calédoniens après la signature de la charte des valeurs. Une version amendée du texte a été adoptée vendredi par le groupe de dialogue «sur le chemin de l’avenir», réuni à Nouméa dans sa version «G7».
 

Opposés à sa validation

C’est-à-dire sans le Rassemblement-LR, ni Sonia Backès dont le parti fait savoir une nouvelle fois son «opposition à la validation d’un quelconque document qui viendrait détourner le choix des Calédoniens lors du référendum». Les Républicains calédoniens «s’étonnent du soutien de l’État alors même que la campagne pour le référendum a commencé». Ils «s’opposeront à ce que cette charte, que certains considèrent comme le préambule d’une future constitution, puisse être adoptée par le congrès, ou qu’elle puisse être utilisée de manière officielle». Et d’insister: «La signature de sept élus locaux n’engage en rien la population»