Plus d'un millier de participants à la Gigawatt, remportée par le duo Nowicki-Lanceleur

Gigawatt, 4 août 2019, barrage
© Martin Charmasson / NC la 1ere

Encore une édition sur le barrage de Yaté, puis au-delà ! Et comme l'an dernier, la vingt-cinquième Gigawatt a été gagnée par un duo mixte. Leslie Nowicki et Ludovic Lanceleur n'y croyaient pourtant pas.

William Lecren, Martin Charmasson et Christian Favennec, avec Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

A chacun son dossard, son gobelet rétractable, ses deux litres d'eau obligatoires... C’est munis de ces trois essentiels que les quelque 1152 participants ont été invités à s’élancer dimanche matin pour la Gigawatt 2019. La vingt-cinquième édition de la célèbre course qui voit les concurrents arpenter le barrage hydroélectrique de Yaté.  
 

Gigawatt, 4 août 2019, Ludovic Lanceleur et Leslie Nowicki
© Martin Charmasson / NC la 1ere | Ludovic Lanceleur et Leslie Nowicki approchent de la victoire.
 

Victoire pas si facile

Arrivés aux Bois du Sud, au bout des trente kilomètres du plus prestigieux circuit, Ludovic Lanceleur et Leslie Nowicki conservent leur titre. Comme l’an dernier, le duo mixte s’est imposé, cette fois en 2 heures, 30 minutes et 45 secondes. A peine moins de temps qu'en 2018 (2h 30’ 38’’). Mais cette seconde victoire n’a pas été une promenade de plaisir. La Gigawatt 2019 s'avère même l'une des plus disputées des dix dernières années.

Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec : 
  

Dans l'ultime montée

«Jusqu’à quatre kilomètres de l’arrivée, on était en troisième position, raconte Ludovic Lanceleur. On était vraiment trois équipes dans un mouchoir de poche. On n’y croyait pas trop.» C’est dans les montées que la différence s’est creusée, et notamment la toute dernière.
Ecoutez Ludovic Lanceleur au micro de William Lecren.

Gigawatt 2019, Ludovic Lanceleur

 
Gigawatt, 4 août 2019, Leslie Nowicki et Ludovic Lanceleur
© William Lecren / NC la 1ere


Malgré une blessure

«Je suis de retour de blessure et pas entièrement soignée, ajoute Leslie Nowicki. A deux semaines de l’événement, je n’étais pas sûre de prendre le départ. Je suis d’autant plus surprise.» 
Son étonnement recueilli par William Lecren. 

Gigawatt 2019, Leslie Nowicki

 
Gigawatt 2019, Oswald Cochereau et Hugo Denis
© Martin Charmasson / NC la 1ere | Le binôme Hugo Denis-Oswald Cochereau prend la deuxième place.
 

Suivis de deux duos masculins

Deux duos masculins se placent en deuxième et troisième positions : le binôme Oswald Cochereau-Hugo Denis termine en 2 h 33' 04". Puis arrive la paire Cédric Andrès-Yohan Samanich, après 2 h 35' 57".
 
Gigawatt 2019, Yohan Samanich
© Martin Charmasson / NC la 1ere | Yohan Samanich et son co-concurrent se classeront troisièmes.
 

Le reste du podium mixte

Dans ce classement scratch, la deuxième équipe mixte est celle du couple Axelle Nardoux-Guillaume Boccas (2h 39' 14").Troisièmes, Laurie Thomé et David Robert (2h 58' 22").
 
Gigawatt 2019, Axelle Nardoux et Guillaume Boccas
© Martin Charmasson / NC la 1ere | Axelle Nardoux et Guillaume Boccas, deuxième duo mixte.
 

La paire Plaire-Cavell première chez les dames

La première team de dames, en seizième position sur 81, est composée d'Angélique Plaire et Marie-Cécile Cavell (3h 4' 19"). Les deuxièmes s'appellent Mélanie Hallié et Camille Danes (3h 29' 38"). Aurore Palacio et Odile Huon font troisièmes (3h 33' 47").
 

Quatre distances

Cette vingt-cinquième édition proposait quatre distances. Par exemple le vingt kilomètres, qui revient à Cédric Maroquin et David Anewy en 1 h 45' 16". Ils devancent chez les hommes Ludovic De Gaillande et Thomas Testet (1 h 45' 59"). La paire Kerangoff-Laporte est troisième (1h 51' 51").
Yvonne Wiedemann et Christine Libon l'emportent chez les femmes (2h 15'), devant le duo Horngren-Ries et l'équipe Brossard-Betfort. 
En mixte, c'est Ludovic Furcy et Laetitia Renaux en tête. Deuxièmes, Julien Chable et Candice De Knopp. Troisièmes, Stéphane Hortala et Valérie Ménager.
 
Gigawatt, binômes gagnants du 10 km
© Martin Charmasson / NC la 1ere | Les trois premières paires du dix kilomètres.