Les restes d'Oma secouent la Calédonie

Les beaux restes d'Oma, 25 février 2019
© Aquarium des lagons, Indeo NC et NC la 1ere

Les mauvaises conditions météo que la Nouvelle-Calédonie essuie dans le sillage d’Oma ont toutes sortes de conséquences. A Nouméa, des bateaux ont été endommagés. A Bourail, la mer est montée jusqu’aux nurseries de tortues. Dans plusieurs communes, la nuit s'annonçait agitée. 

Rédactions de NC la 1ere, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Qualifié d’«ex-Oma», le phénomène climatique reste bien d’actualité. A certains endroits du pays, les conditions météo semblent même pires qu’au moment du cyclone. Des vents violents, une mer grosse, une forte houle et des pluies importantes sont attendues dans la nuit de lundi à mardi. Lundi à 16 heures, indiquait Météo-France NC, dix-huit communes se trouvaient en vigilance orange.

Carte de vigilance de lundi après-midi, 25 février 2019.
© Météo-France NC
 

Bascule de vent

«Cet après-midi, avec les restes d’Oma qui abordent le Sud de la Grande Terre, on a eu des vents d’Ouest qui se sont renforcés», a expliqué Julien Leduc, chef prévisionniste, à Angélique Souche. «Ils ont atteint jusqu’à 80-90 km/h en rafales. Et avec Oma qui va remonter progressivement vers le Nord, c’est le vent de Sud-Est, la nuit prochaine, qui va vraiment se renforcer. Notamment sur le Sud de la côte Ouest, l’Extrême-Sud et l’île des Pins. On attend des rafales jusqu’à 120 km/h. Ces vents forts gagneront demain matin les Loyauté.»
Le point de Gwen Quemener et Michel Bouilliez.
 

Plusieurs plaisanciers surpris

Annoncé depuis samedi, le fameux coup d’Ouest n’a pas fait trembler les navires hauturiers. En revanche, il a surpris plus d’un plaisancier. L’équipage du Nautile, la navette de la SNSM, a secouru et transporté treize personnes à son bord, dimanche. Et pourtant, les professionnels comme les particuliers n’ont pas ménagé leurs efforts pour sécuriser leur embarcation respective. 
Le reportage de Nadine Goapana et Claude Lindor. 
 

Un cata sur l’île aux Canards

Cet après-midi encore, en pleine Anse-Vata, un catamaran s’est échoué sur l’île aux Canards - sans faire de blessé, selon le MRCC.
Cata échoué sur l'île aux Canards, ex-Oma, 25 février
© Hervé Guéneau | Catamaran échoué sur l'île aux Canards.
Des bateaux ramenés contre les rochers et même coulés ont été signalés à d’autres endroits de Nouméa. 
Mais comme d'habitude, le coup d'Ouest a aussi fait des heureux.
Des images de Michel Bouilliez. 
 

Menace sur les œufs de tortue

A Bourail, ce sont les nids de tortue qui ont subi les effets du coup d’Ouest. A la marée montante de la mi-journée, les deux nurseries de la Roche percée ont été submergées par les vagues. A raison de dix-huit nids par nurseries, et d’une centaine d’œufs par nids, ce sont de très nombreuses futures tortues qui étaient menacées. Les bénévoles de l’aquarium et de Bwärä Tortues Marines en ont sauvées une partie… Maxime Barbier est chargé de mission auprès de l’association
Son récit recueilli par Clarisse Watue. 
 

Rentrée reportée dans six écoles de Koné

Une petite catastrophe qui arrive en fin de saison du «turtle watching». Les trois derniers jours d’observation ont été annulés. Rappelons par ailleurs que les mauvaises conditions météo ont aussi entraîné un nouveau report de la rentrée pour six écoles de Koné.
 

Transports perturbés

De nombreuses perturbations sont également à signaler dans les transports. La dégradation de la météo en fin d'après-midi a contraint Air Calédonie à annuler six rotations et ça risque de continuer ce mardi. Un mardi durant lequel aucun bus Raï ne va rouler.