La province Sud annonce une batterie de mesures en matière de sécurité

Sécurisation d'un commerce de Nouméa (boutique Billabong)
© Nicolas Fasquel / NC la 1ere

La province Sud de Nouvelle-Calédonie affirme sa politique sécuritaire. Son exécutif a choisi un magasin de Nouméa plusieurs fois cambriolé pour dévoiler les mesures qui seront proposées au budget supplémentaire : sécurisation des commerces, mais aussi des écoles et collèges, ou aides aux communes.

Alix Madec, Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel, avec Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Route de l’Anse-Vata, à Nouméa, dans un magasin de vêtements qui a subi neuf tentatives de cambriolage en moins de deux ans. «C'est juste dramatique. Les vitrines qui sont cassées, les portes qui sont éventrées..., décrit le responsable de la boutique. Ils rentrent, ils prennent, ils partent en courant, parce qu’on a une alarme reliée à un central de surveillance.» 
Ecoutez-le raconter «notre quotidien» à Alix Madec. 

Sécurité en province Sud, responsable d'un commerce

 

Dispositif allégé pour les commerçants

Sécuriser le local coûte 3,5 millions. Un investissement conséquent pour lequel il devrait recevoir un coup de pouce financier de la province Sud. La collectivité a en tout cas choisi cette enseigne pour annoncer, jeudi matin, que l’aide à la sécurisation des commerces allait être à la fois élargie et simplifiée (lire en encadré). Le dispositif date de 2018 mais selon le nouvel exécutif provincial, il s’est avéré si complexe que «très peu peu de dossiers ont pu être soutenus» : douze, soit 4,8 millions d’aide sur les cent millions inscrits au budget. 
Sonia Backès au micro d'Alix Madec. 

Sécurité dans les commerces, Sonia Backès 1

 
Philippe Blaise, Milakulo Tukumuli, Gil Brial, Sonia Backès et le gérant de Billabong.
© Alix Madec / NC la 1ere | L'exécutif de la province Sud a choisi un magasin route de l'Anse-Vata pour ces annonces.
 

Recherche de solutions à long-terme

Au-delà d’un soutien pécuniaire, la présidente de la province Sud évoque tout un modèle sociétal qui doit être revu. «Il faut qu’on arrive à trouver des solutions. Là, on est sur la réponse immédiate, développe Sonia Backès. Mais on a tout le travail de fond qu’on mène sur la réponse. On sait que plus de 50% des actes de délinquance sont commis par des mineurs. On accueille, à la province Sud, des personnes dans le cadre de travaux d’intérêt général, mais on a une capacité à tripler notre accueil. Donc on a un travail à mener avec la justice.»

Sécurité en province Sud, Sonia Backès 2

 

Sécuriser les écoles et collèges

Autre préoccupation en matière de sécurité, celle des plus jeunes, au cœur des écoles primaires et des collèges. Depuis le 1er avril, quarante atteintes aux personnes et au matériel ont été commises dans les établissements de la province. Enceintes, caméras ou vigiles : le deuxième vice-président de la province évoque les axes envisagés. 
 
Dégradations à l'école de Saint-Michel, au Mont-Dore.
© DR | Dégradations en 2018 à l'école de Saint-Michel, au Mont-Dore.
 

Former enseignants et directeurs

«On travaille [à] limiter les intrusions, avec un renforcement des barrières, des clôtures des collèges, un renforcement des barreaux et des volets roulants, énumère Gil Brial. Sur certains collèges, on a également des gardiens en place le week-end et les nuits. Et on travaille sur une généralisation de la télésurveillance de nos établissements pour que quand il y ait une intrusion, on soit prévenus.» 

Sécurité dans les écoles et collèges, Gil Brial

Un plan de formation en matière de sécurité devrait être développé pour 2020 à destination des enseignants et des directeurs. Il s’ajoutera à celui mis en œuvre pour les commerçants jusqu’en 2021. 
 
Police municipale
© NC1ERE
 

Développer la vidéo-surveillance et moderniser les polices

Commerces, établissements scolaires mais aussi nouvelles aides pour les communes : douze auxiliaires de sécurité supplémentaires devraient être mis à la disposition des municipalités dans le Grand Nouméa. Est également annoncée une aide au développement de la vidéo-surveillance et un soutien spécifique pour moderniser les équipements des polices municipales. 
 

Au budget supplémentaire

Les mesures présentées visent, selon la province Sud, à «rétablir la sécurité et protéger les Calédoniens». Elles seront intégrées au budget supplémentaire mis au vote à la fin du mois

Le reportage d'Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel:

Aide à la sécurisation des commerces, les changements prévus

• Si la proposition est adoptée, le dispositif:
- s'adressera aux propriétaires ou aux locataires d'une surface de vente de moins de 350 m² (et plus 150 m2), ouverte au public;
- concernera tous les types de commerces, mais aussi les professions libérales des secteurs médical et paramédical, les crèches, les garderies et les associations soumises à l’impôt sur les sociétés;
- passera par des attestations sur l’honneur au lieu d'attestions fiscales et sociales; 
- sera prolongé jusqu’au 1er janvier 2021, avec dépôt des dossiers au 30 septembre 2020.