Le premier Néobus a pris la route... à vide

Mosaïque photo du Néobus
© Cédric Michaut / NC la 1ere

Coup d'envoi de la phase expérimentale! Le premier véhicule Néobus de Calédonie a commencé à se montrer entre Dumbéa et le centre-ville de Nouméa. Le début de tests sans passager qui vont durer plusieurs mois.

Loreleï Aubry, Malia-Losa Falelavaki et Cédric Michaut, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Il roule, il roule, le Néobus. Débarqué à Nouméa le 24 janvier, le premier véhicule de la flotte qui reliera la Moselle au Médipôle s'est élancé lundi après-midi sur sa future ligne 1. Pendant les six mois de test sans passager, les usagers de la route doivent s'attendre à croiser le chemin de ce nouveau venu. 
 

Fauteuils roulants et poussettes

Un bus articulé de dix-huit mètres qui présente quatre portes d'accès et une capacité de 120 à 140 persones assises ou debout, avec des places réservées aux fauteuils roulants et aux poussettes. Aucune vente de ticket à bord, précise Eric Burger, responsable de mission de Transamo, qui assiste le syndicat mixte de transport urbains dans la mise en service du Néobus.
 

La vente des tickets se fera au niveau d'un distributeur automatique de titres de transport. Les gens prendront leur ticket là, ou rechargeront leur carte d'abonnement, et quand ils monteront à bord, ils n'auront qu'à poinçonner.
- Eric Burger, Transamo

 

Des services et du gasoil

Le Néobus annonce davantage de services aux voyageurs, dans un environnement intérieur hautement moderne: wi-fi, ports USB et écrans d'information en temps réel. Et au progrès technologique s'ajoute un progrès écologique... somme toute relatif puisque le Néobus fonctionnera au gasoil.
Les explications de Loreleï Aubry et Cédric Michaut.  
 

Tous les bus en mai

La flotte sera au complet en mai, confirme Hervé Stenfort, PDG de Carsud qui exploite la ligne Néobus.
 

Ce qui est prévu, c'est 22 bus articulés qui fonctionneront sur des horaires très larges, avec une fréquence de cinq minutes, à partir du 1er ou du 2 septembre
- Hervé Stenfort, Carsud


D'ici là, les tests techniques vont se poursuivre jusqu'en août, date prévue pour une «marche à blanc». «La mise en situation réelle pour circuler sur les horaires avec les chauffeurs et la vitesse prévus.» De quoi entraîner les conducteurs, régler les feux et habituer tous les non utilisateurs du Néobus à cohabiter avec lui. 
Le reportage de Malia-Losa Falelavaki. 
 

L'invité

«On est très satisfait du résultat», s'est réjoui le directeur du SMTU au journal télévisé du lundi 11 février. «Le bus a pu parcourir toute la ligne, de Moselle à Médipôle, à l'aller comme au retour, sans aucune difficulté», a résumé Christophe Lefèvre.
Son entretien avec Steeven Gnipate.