Vandalisme à Fort Téréka

Fort Téréka dégradations
© Thibaut Bizien/Caledoclean

Des associations environnementales dénoncent les dégradations à répétition sur le site de Nouville. Une centaine de plants ont été incendiés volontairement.

Charlotte Mestre et Caroline Moureaux Publié le , mis à jour le

Un demi-hectare de forêt sèche détruit par les flammes à Fort Téréka. C’est ce qu’ont découvert les bénévoles des associations Calédoclean et Mocamana ce jeudi matin en arrivant au pied du site des canons de Nouville. 
100 plans, dont des variétés rares en danger d’extinction ont été volontairement incendiées en milieu de semaine. Des plants qui avaient été mis en terre il y a 2 mois lors de la fête de la Nature. 
Fort Téréka Dégradations
© Facebook Association Mocamana | Il y a quelques jours déjà, le site avait été victime de vandales.

La seconde fois en une semaine

C’est la deuxième dégradation sur les arbres de Fort Téréka en moins d’une semaine. 
De quoi provoquer la colère et le désespoir de Christine Pollabauer, la présidente de l’association Mocamana. 
Fort Téréka dégradations
© Thibaut Bizien/Caledoclean

Il faut préserver le site martèlent les associations

Mocamana et Calédoclean veulent à présent se mobiliser pour faire classer le site de Fort Téréka pour le valoriser. 
Fort Téréka dégradations
© Thibaut Bizien/Caledoclean

 


L'actu en vidéo

Un concours culinaire à Escoffier