Les opposants au contrôle technique obligatoire se préparent

Martine Nollet (F.T.) Publié le , mis à jour le

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce samedi matin, à Nouméa, sur le parking de la Moselle, pour dénoncer le projet de contrôle technique obligatoire des véhicules légers et demander son abrogation. Une mesure portée par le gouvernement pour améliorer la sécurité routière, mais qualifiée de «racket» par le collectif qui craint des répercussions sur les foyers les plus modestes.

Rassemblement contre le contrôle technique obligatoire pour préparer manifestation, Nouméa (10 février 2018)
© La 1ère / josé Solia

Pétition et manifestation

Cette rencontre avait pour but de préparer une manifestation devant les institutions début mars. Une pétition contre le texte a déjà recueilli plus de 2000 signatures.


Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.

Je participe à l'enquête