Opération « cantine responsable » à l'école Charles Bichon

biuchon
© NC La1ère | Les parents veulent des repas équilibrés

Les repas scolaires, une vraie préoccupation pour les parents d’élèves. Pour protester contre la malbouffe dans les cantines et encourager la mise en place de repas équilibrés, des parents de l’école Charles Bichon à Nouméa ont retiré leurs enfants de la cantine ce mardi midi.

Martine Nollet, Brigitte Whaap (avec M.N) Publié le , mis à jour le

A 11h15, heure de la pause déjeuner des enfants de l’école Charles Bichon à Nouméa, les parents étaient plus nombreux qu’à l'accoutumée. Venus récupérer leurs enfants, ils entendaient ainsi protester contre la qualité des repas servis à la cantine. « Le repas n’est pas forcément équilibré, en quantité insuffisante et pas bien présenté » décrit une maman. « Les repas ne sont pas souvent adaptés à nos enfants », estime de son côté un papa, venu lui aussi récupérer son enfant en signe de protestation. Au total, 60% des parents ont adhéré à l'opération.

bichon
© Brigitte Whaap | Plus de la moitié des parents ont retiré leurs enfants de la cantine.
 

Pique-nique au parc pour les enfants

Pas de cantine ce mardi, les parents et les enfants se sont rendus dans le parc de l’Orphelinat, un parc voisin.  Au menu : salade de riz avec des légumes frais, salade de carotte râpée et rôti de bœuf, un repas qui change de l’ordinaire et qui semble plaire aux enfants : «La cantine ce n’est pas toujours bon » souffle une élève « il y a souvent du gras sur la viande, trop de sauces. » Pourquoi ne pas répartir les repas scolaires dans plusieurs structures? C’est l’une des propositions avancées par certains parents d’élèves. Ils sont soutenus par l’association « Une cantine responsable pour nos enfants ». Ses membres ont entamé des discussions avec la mairie de Nouméa afin de trouver des solutions.
 
bichon
© Martine Nollet | Pas de cantine pour les enfants, en signe de protestation

 

« Ce n’est pas une manifestation contre Newrest »

Les organisateurs du mouvement veulent être clairs, « on ne cherche pas la tête de Newrest », l’entreprise chargée de la restauration scolaire, "par contre on veut trouver trouver des modèles alternatifs, qui respectent plus la santé de l’enfant", explique Jérôme Vernay, membre de l’APE. Il souhaite notamment une mobilisation collective autour de ce sujet.
 
 
bichon
© NC La1ère | Les enfants et leurs parents ont mangé dans un parc ce midi