Un local associatif incendié, les habitants découragés

Tindu : incendie du local de l'association Bien-Être
© Caroline Antic-Martin

A Tindu, vers 3h, ce lundi matin, des individus se sont introduits dans le local du comité de quartier et l'ont incendié. Ici, le sentiment de découragement prédomine. Un appel à la mobilisation citoyenne est lancé demain mardi à 17h près du local incendié.

Caroline Antic-Martin avec Nadine Goapana Publié le , mis à jour le

C'est la troisième fois que le local de l'association est vandalisé. Cette fois-ci, le local a été incendié vers 3h du matin. Plusieurs individus ont défoncé le volet roulant pour s'introduire dans le local. Ils l'ont incendié et ils ont ensuite pris la fuite. Edmond Kalosik est le président du comité de quartier pour le "Bien-être des habitants de Tindu. Il se dit "découragé" par les actes d'incivilités qui se sont multipliés tout au long du mois de décembre. Il est persuadé que cet incendie est un acte de représailles à l'encontre du comité. Et pour cause, fin novembre, Edmond Kalosik avait alerté les autorités, dont la SIC, des multiples dégradations et agressions commis dans le quartier. Suite à ce signalement, la société immobilière avait enclenché une procédure de convocation ciblant les familles des locataires accusés d'être les auteurs de ces faits. 


Plus de local associatif, plus de commerce de proximité
Aux côtés d'Edmond Kalosik, des habitants du quartier expriment également leur découragement. Un ras-le-bol partagé par le gérant de la supérette adjacente au local associatif. Certes, le magasin n'a pas été endommagé mais le commerçant et sa famille ont tout de même été évacués au petit matin. Ils avaient inhalé des fumées toxiques. Après deux ans d'activité, le gérant a décidé de fermer définitivement son magasin et ce dès le mois prochain.

Tindu : local associatif incendié


Appel à la mobilisation
Le comité de quartier lance un appel à la mobilisation. Les habitants sont invités à se retrouver, demain, mardi 23 février à 17H, sur le lieu de l'incendie pour dénoncer la montée de la délinquance à Tindu.