Il ferme boutique pour le cyclone... et se fait cambrioler

Françoise Tromeur
Publié le

"J'ai fermé hier à 13 heures, je suis revenu ce matin à 7 heures. C'était tout cassé..." Le gérant du tabac-presse situé dans la galerie Palm Beach, à l'Anse-Vata, a eu un choc : le premier cyclone de Laurent Huaux a aussi été son premier cambriolage. Des intrus ont profité du passage de Cook, et d'une fermeture inhabituelle de la boutique.

Photo braquage Palm beach (11 avril 2017)
© Gil Chabaud

A son arrivée, le commerçant n'a pu que constater les dégats : plus de cigarettes ni de tabac, alors qu'il venait de se faire livrer.

Photo Braquage Palm beach 2 (11 avril 2017)
© Gil Chabaud

Un manque à gagner de 600 000 à 700 000 F, estime-t-il, auquel il faut ajouter les bijoux en plaqué or de la vitrine, des briquets et le fond de caisse.