Deux présidents au Sénat coutumier?

passationn de pouvoir au sénat coutumier
© JNM | Précédente passation de pouvoir au Sénat coutumier.

Toute la journée, les sénateurs coutumiers de Nouvelle-Calédonie ont été réunis à Nouville, à huis clos. Enjeu de cette séance plénière qui s'inscrit dans une tentative de médiation : trouver une solution au désaccord qui a conduit à la nomination de deux présidents pour succéder à Joanny Chaouri.

Thierry Rigoureau et Dave Wahéo-Hnasson, avec F.T. Publié le , mis à jour le

La loi du silence, depuis une semaine, au Sénat coutumier. Raison de cette omerta, la désignation du nouveau président, Pascal Sihaze, par treize sénateurs, à Nouméa, le samedi 26 août. Désignation qui a été contestée par une partie des coutumiers réunis le week-end dernier à Ouvéa, lors du congrès du pays kanak. Ils ont décidé de nommer un autre président. 

Toutes deux valables, pour le gouvernement

Il y aurait donc aujourd'hui deux présidents du Sénat coutumier. Pascal Sihaze, de Lifou. Et Paul Jewine, de Maré. Les deux nominations sont considérées comme valables par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, qui gère les affaires coutumières et donc le Sénat coutumier.

Mais Anthony Lecren demande une analyse juridique

En revanche, Anthony Lecren, toujours membre du gouvernement en charge de ce dossier, a demandé une analyse juridique pour statuer. En attendant, une tentative de médiation est en cours depuis ce mardi matin au Sénat, à Nouméa. Tous les sénateurs se trouvent en séance plénière, à huis clos, pour trouver une solution. Mais en fin d'après-midi, aucune décision n'avait été prise. 

Retrouvez également le reportage de Dave Wahéo-Hnasson diffusé vendredi soir.