Dengue : Nouméa continue de lutter contre les moustiques

Dengue Nouméa moustique épandage
© NC1ere/Laura Schintu

La dengue fait une 11ème victime. Il s'agit d'un homme de 54 ans habitant Dumbéa. Il est décédé ce mardi matin au Médipole. Sur le terrain, la lutte contre les moustiques se poursuit.

CM Publié le , mis à jour le

En dépit de la saison fraiche, le moustique vecteur de la dengue sévit toujours. Dans un communiqué en date de ce mardi, le gouvernement rappelle les consignes de vigilance : se protéger avec des répulsifs et détruire les gites larvaires.

Nouméa mobilisée

En matière de lutte anti-vectorielle, la ville  de Nouméa poursuit ses épandages.
Deltaméthrine pour les moustiques adultes, mais aussi BTI pour détruire les larves. Ce larvicide biologique n’est pas toxique pour l’homme ni pour les autres organismes vivants. Il ne cible que les larves de moustiques et de certaines mouches.
D’après les tests effectués, il détruirait 80 à 100 % des larves de moustiques.
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Laura Shintu

 

Tristan Derycke invité du JT

Tristan Derycke, l’adjoint au maire de Nouméa en charge des risques sanitaires était l’invité du JT de NC1ere ce 4 juillet. Avec Thérèse Waïa, il est revenu sur ces épandages de BTI.  La mairie de Nouméa a également quadruplé le nombre d’agents sanitaires pour faire de la prévention dans les foyers.
bactérie wolbachia moustiques dengue
© CC/Scott O'Neill | La bactérie wolbachia

 

Autre sujet évoqué, la wolbachia, cette bactérie sensée retirer à l’insecte sa capacité de transmettre des virus tels que la dengue, le Zika et le chikungunya.
Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Tristan Derycke