Dans les coulisses de la base navale et de ses vaisseaux

Portes ouvertes base navale pointe Chaleix bateau stationné 1 (24 avril 2017)
© NC 1ère / Martine Nollet

Une fois encore, la journée portes ouvertes proposée ce samedi 24 juin par la Marine nationale a connu le succès. La base navale de Nouvelle-Calédonie, située à la pointe Chaleix, a reçu plus de 3400 visiteurs, sur ses vastes installations et à bord des bateaux qui y sont stationnés.

Martine Nollet avec F.T. Publié le , mis à jour le

«Si on veut, on part en mer et on peut rester cinquante jours.» Avec cet officier de la Marine nationale et de nombreux autres guides dévoués, plus de 3400 visiteurs ont découvert hier la grande base navale de la pointe Chaleix, à Nouméa. Les ateliers industriels où chaudronniers, mécaniciens et soudeurs présentaient leur métier. Le mystérieux îlot Brun où un parcours du combattant était dédié aux enfants. Les tirs de carabine à plomb, la démonstration de maître-chiens, l’exercice de sauvetage en mer… Et les bâtiments, c’est-à-dire la frégate de surveillance Le Vendémiaire, le multi-missions d’Entrecasteaux ou la patrouilleuse La Glorieuse.

Portes ouvertes base navale pointe Chaleix bateau stationné 2 (24 avril 2017)
© NC 1ère / Martine Nollet | Visite approfondie des vaisseaux à quai.

«Je serai marin-pompier»

Les plus jeunes avaient de quoi trouver l’inspiration. «Demain, quand je serai grande, je vais éteindre le feu. Je serai marin-pompier», a lancé cette petite fille. Cet autre avait un point de vue plus insolite: «Moi, quand je serai pirate, je vais voler de l’or.»

Portes ouvertes base navale pointe Chaleix bateau stationné 3 (24 avril 2017)
© NC 1ère / Martine Nollet | Les visiteurs ont été initiés au pilotage, aux transmissions..

Mettre un peu d'eau salée dans sa vie

Leurs aînés, âgés de 17 à 24 ans, auront dès le mois de janvier une occasion de «mettre un peu d’eau salée dans leur vie», a expliqué le capitaine de vaisseau Laurent Beckler. Commandant de la base, il évoquait cette journée de samedi au micro de Martine Nollet. 

 

Une journée à retrouver dans ce reportage de Karine Arroyo et de Nicolas Fasquel.