La collecte des poubelles à Nouméa change de nom

Photo nouveau camion caleco début marché Nouméa mai 2017
© NC 1ère

Caléco Environnement entend bien prouver qu'une entreprise basée en Nouvelle-Calédonie peut faire le travail d'une multinationale. A partir de mai, cette société remplace la Star Pacifique pour le ramassage des poubelles nouméennes. 

Martin Charmasson et Sylvie Hmeun avec Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Les Nouméens doivent s'habituer à croiser un nouveau nom dans leur vie de tous les jours. Depuis cette semaine, ce n'est plus la Star Pacifique qui est chargée de collecter leurs poubelles comme elle le faisait depuis 2010. Dans un but affirmé d'économies, entre autres, la municipalité de la capitale a remis à plat ses marchés de déchets. Elle les a divisés en sept lots, dont ce gros morceau des ordures ménagères. Un marché annuel de 468 millions CFP, attribué à Caléco Environnement, qui avait déjà décroché le contrat pour les déchets verts. 

Sept ans d'activité

La multinationale cède donc la place à une entreprise basée en Nouvelle-Calédonie. Une entreprise qui monte, qui monte. Née il y a seulement sept ans, Caléco Environnement a peu à peu multiplié les marchés publics liés à la propreté urbaine. La société ramasse les poubelles de La Foa, Boulouparis, Moindou, Sarraméa et Farino. Mais aussi de Dumbéa, qui l'a choisie pour prestataire en 2011 et lui a renouvelé sa confiance. Dans la deuxième ville de Calédonie, Caléco récupère également les déchets verts et les encombrants.  

Même tournées, mêmes jours

Et la voilà aux portes des Nouméens. Quelle différence pour eux ? Il n'y en a pas pour l'instant en ce qui concerne les jours et les horaires de collecte. Le système garde à six tournées du matin, trois de l'après-midi et une de nuit. Les camions effectueront trois ramassages par semaine, sauf dans le secteur qualifié de touristique où les bacs sont vidés six jours sur sept : au centre-ville, au Quartier-Latin et sur les baies.

Salariés repris

Les visages ne changent pas non plus : le marché prévoyait la reprise des employés de Star Pacifique concernés. «Nous avons repris une vingtaine de salariés en ce qui concerne les marchés déchets verts, encombrants et dépots sauvages, et une cinquantaine pour la collecte des déchets ménagers», détaille Marie-Claire Maréchal, gérante de Caléco Environnement qu'elle a fondée en 2010 avec un ancien cadre du groupe Véolia. Par contre, de nouveaux camions, pas encore estampillés, ont fait leur apparition dans les rues de Nouméa. Douze en tout, dotés d'équipements électroniques pour un suivi en temps réel. Caléco explique avoir investi environ 500 millions en matériel pour obtenir ce marché. 

Le reportage diffusé au journal télévisé de NC1ère le jeudi 4 mai 2017