La fête au Mont-Dore, c'est du sport

Tir à la rame en va'a piscine de Boulari Mont-Dore fête du sport 14 juillet 2017
© NC 1ère / Martine Nollet | Spectacle inhabituel, dans le bassin de Boulari.

D’autres célèbrent le bœuf, l’omelette, la mandarine ou l’avocat. Depuis vingt-neuf ans, c’est au sport que le Mont-Dore dédie une grande fête, chaque 14 juillet. L’occasion de faire connaître des disciplines, d'honorer les anciens et de remercier les bénévoles.

Martine Nollet avec Françoise Tromeur Publié le , mis à jour le

Voir un match de football américain sur le stade Boewa? Vibrer devant le drift sur le parking du centre culturel ? Faire un tour en poney vers le faré des associations? Comme chaque 14 juillet, le complexe Victorin-Boewa de Boulari s’est métamorphosé, hier.
Il a été investi par une trentaine de clubs et d’associations sportives, par les scolaires participant à l’habituel Jeu des écoles et par une foule de spectateurs, qu’il s’agisse de visiteurs sportifs ou pas du tout. Après tout, comme le rappelait le mot d’ordre de l’événement affiché un peu partout: «L’essentiel, c’est de participer».

Jeu des écoles 2017 fête du sport Mont-Dore 14 juillet salle omnisports Boulari Sérandour
© NC 1ère / Martine Nollet | Le Jeu des écoles, fidèle au rendez-vous.

Original

De quoi découvrir sous un autre jour la piscine municipale, par exemple. Son bassin de 25 mètres a vu passer de l’aquabike, un relais d’écoliers ou une épreuve de force surprenante : du tir à la rame en va’a! Règles du jeu avec Laurent Parotu, le président du club Mont-Dore Shell.


Physique!

Le programme de cette vingt-neuvième édition était sportif à lui seul, tant le public avait à voir ou à faire : beach volley, échecs, tir à l’arc, handibasket, course La Mondorienne, formation d’un « M » géant pour soutenir la candidature de Paris aux jeux Olympiques...


Impressionnant

Même les sports mécaniques étaient représentés. Une vingtaine de pilotes ont pu montrer leurs talents en drift à travers plusieurs démonstrations impressionnantes. Dextérité, bruit et fumée étaient de la partie. On retiendra de telles performances sur un espace réduit et la grande maîtrise dans la conduite des bolides. Rencontre avec deux pilotes, Lindsey Babin et Kevin Bourgade.


Reconnaissance

Moment particulier, l’hommage rendu à la salle omnisports Henri-Sérandour aux sportifs disparus. Toutes celles et ceux qui ont œuvré en faveur du sport, et construit la réputation de la commune en la matière. Ecoutez le maire du Mont-Dore, Eric Gay.

 

Bientôt la trentième

Cette fête du sport s'est terminée par des concerts et un spectacle pyrotechnique sur le stade Boewa. Rendez-vous l'an prochain, même date, pour la trentième.