Le Blackwoodstock festival remballe sur un bilan mitigé

Fin du Blackwoodstock festival 2018
© NC la 1ère | Mademoiselle K, Lofofora, Schlaasss...

Le Blackwoostock, c’est fini. Après deux jours de musique, de fête et de camping à Fort-Teremba, le festival se finit en demi-teinte. Artistes et organisateurs sont globalement satisfaits de cette sixième édition. En revanche, le public est venu moins nombreux.

Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry, avec F.T. Publié le , mis à jour le

La principale invitée du sixième Blackwoostock n'a pas regretté le déplacement à Fort-Teremba. Et Mademoiselle K, qui s'est produite le soir d'ouverture du festival, parle déjà de revenir en Calédonie. Comme elle, plusieurs artistes se sont déplacés, de métropole ou de Nouvelle-Zélande. Une quarantaine de formations locales ont fait vivre le rock alternatif calédonien, et d'autres styles bienvenus à ce rendez-vous qui n'a pas peur d'être éclectique.
 

1500 participants

Une programmation variée, mais pas de grosses têtes d'affiche cette année, comme Charlélie Couture en 2016, ou les Dandy Warhols et les Wampas en 2017. Conséquence: 1500 festivaliers au lieu des 2000 attendus. 
Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry.
 

Retour vers l'ouverture

Le Blackwoodstock, c'est fini, mais pour prolonger la fête, revenons à l'ouverture, vendredi, avec ce plateau de situation de Caroline Antic-Martin diffusé au JT du 31 août.

 

 

Générique

Et un dernier tour de scène pour refermer la page, sur un air de Lofofora. Le générique de fin de JT du 2 septembre.