Quand l'art s'installe à l'hôpital

Capture couloir du pôle mère-enfant au Médipôle, avec photos sous marines (février 2018)
© La 1ère | Quarante photos sous-marines sont accrochées jusqu'au 16 avril.

Deux expositions sont visibles au Médipôle de Dumbéa jusqu'au mois d'avril. Une démarche originale qui permet de distraire le quotidien des patients, de leurs familles et du personnel. 

Alexandre Rosada et Michel Bouilliez, avec F.T. Publié le , mis à jour le

En rez-de-jardin, au niveau des pôles mère-enfant et chirurgie, quarante photos sous-marines plongent le dugong, la gorgone ou les nudibranches dans le quotidien des soins. Le grand hall du Médipôle, lui, invite à voyager à travers les objets kanak traditionnels que Miriam Schwamm a «représentés» en dessins: battoir à tapa, berceau, gourde, hache ostensoir… Les patients de l'hôpital, leurs visiteurs et le personnel côtoieront ces deux expositions jusqu'au 16 avril.

Capture d'image: «Représentations» de Miriam Shwamm dans le grand hall du Médipôle (février 2018)
© La 1ère | Dans le grand hall d'accueil, l'exposition «Représentations» de Miriam Shwamm.

«Un public différent»

«Il y a plusieurs espaces dédiés à la culture, dont des espaces d'exposition, et aussi de spectacle et de projection», décrit Liliane Tauru, responsable des actions culturelles et artistiques pour le Médipôle. «C'est un public différent de ceux qui peuvent fréquenter les centres culturels ou les galeries d'art, par exemple, mais qui apprécie énormément ce qu'on propose.» 
Le reportage d'Alexandre Rosada et Michel Bouilliez.
EXPOSITIONS AU MEDIPOLE