Presque 160 chiens et chats attendent une nouvelle famille à la Spanc

Galerie d'animaux recueillis au refuge de Koutio
Galerie d'animaux recueillis au refuge de Koutio.

A Dumbéa, le refuge de la Société protectrice des animaux en Nouvelle-Calédonie affiche complet, en ce moment. Ce qui empêche l’association d’accueillir de nouveaux pensionnaires. L'appel à adopter un chien ou un chat est plus que jamais d'actualité.

Clarisse Watue, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Ils s’appellent Gizmo, Ice Tea, Axel, Tiaré… Ce sont les 94 chiens et 64 chats pensionnaires au refuge de la Spanc, la Société protectrices des animaux en Nouvelle-Calédonie. Certains ont été abandonnés par leur propriétaire, d’autres viennent d’une portée qui n’était pas désirée. Et ils sont si nombreux que l’association ne peut plus accueillir de nouveaux arrivants sur son site de Dumbéa. C’est dire si elle compte sur les adoptions comme celles que sa page Facebook ne manque pas d'annoncer. 
 

Vaccinés, stérilisés, identifiés

La vice-présidente (bénévole) précise que les animaux ont reçu des soins. «Pour les adultes, ils sont vaccinés. Selon l’âge, ils ont eu la prévention filaire», détaille Delphine Herrero en faisant allusion à un anti-parasite. «Ils sont stérilisés. Ils sont identifiés, que ce soit par puce électronique ou par tatouage.»
 
Visuel sur la page Facebook de la Spanc
© DR | Vu sur la page Facebook de la Spanc.

Des chiots et des châtons

Pour les chiots et les châtons, continue-t-elle, «ils ont leur premier vaccin, et leur second selon depuis combien de temps ils sont au refuge. Et quand ils ont six mois, on téléphone aux adoptants pour prendre le rendez-vous pour la stérilisation, puisqu’elle est incluse dans le tarif de l’adoption. Il y aura aussi l’identification.» 
Ecoutez la vice-présidente de la Spanc au micro de Clarisse Watue.