La carte jeune devant la justice

Carte jeune province sud
© Province Sud

L’affaire dite des cartes jeunes devant le tribunal. Cynthia Ligeard, Eric Gay et Alain Lazare notamment, devaient comparaître ce mercredi devant le tribunal correctionnel. L’affaire a été renvoyée au mois de septembre, mais sera bien jugée.

Isabelle Peltier (CM) Publié le , mis à jour le

Les faits remontent à 2015.

Deux enquêtes avaient alors été lancées. L’une, diligentée par la chambre territoriale des comptes, concernait plus particulièrement l’utilisation des fonds - près de 132 millions de francs fournis notamment par la province Sud sur les années 2011, 2012 et 2013 à l’association Pass’Citoyen pour la mise en place des cartes jeunes, et seniors.

Le volet judiciaire, qui devait être traité ce mercredi, s’intéresse  plus particulièrement à l’attribution du marché à cette association, créée en 2011 par la province Sud. Une attribution qui se serait affranchie des règles des marchés publics.

Mais il s’intéresse aussi à l’utilisation des fonds de l’association. Laquelle aurait manqué de clarté.

Cynthia Ligeard, Eric Gay et Alain Lazare, tous vice-présidents de la province Sud au moment des faits,  doivent notamment comparaître devant le tribunal correctionnel pour répondre du chef d’atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics.

Cinq autres personnes, dont Myriam et Patricia Mege, comparaissent pour prise illégale d’intérêt ou encore recel.

En l’absence de plusieurs avocats qui auraient été retenus en métropole, l’affaire a été renvoyée au 22 septembre prochain.