A Bourail, le tourisme se décline de différentes manières

Tourisme Hôtels Bourail
© Claude Lindor

Les trois jours de foire sont une vraie opportunité pour les structures hôtelières de la commune si l'on s'appuie sur la fréquentation de l'an passé où l'événement avait drainé 15 000 personnes environ. Et les touristes ont le choix. 

Thérèse Waïa et Claude Lindor (CM) Publié le , mis à jour le

A l’hôtel El Kantara, ces touristes arrivés tout juste de Nantes sont ravis et dépaysés. Ils viennent pour la première fois en Nouvelle-Calédonie et ont choisi de commencer leur séjour par Bourail. 
L’hôtel est une structure familiale qui affiche complet pour le weekend du 15 août. « C’est complet pour les trois jours de foire. Çà s’annonce bien » confirme Thérèse Stangliano, la propriétaire de l’établissement.
Les plages du secteur de la Roche Percée où se trouve l’hôtel, et de la Baie des Tortues, avec leurs paysages pittoresques, attirent les touristes.
C’est le cas aussi de Poé et ses quelques structures hôtelières, ses terrains de camping et ses activités.

Bourail Plage Roche Percée
© Claude Lindor | La plage de la Roche Percée
 

Une fréquentation qui a évolué

Ici, pour beaucoup, les vacances scolaires et l’événement Foire de Bourail sont un accélérateur de flux touristique.
Allan Choupeau, gérant de Poé Lagoon Cruise, propose principalement des balades avec deux bateaux à fond de verre. En treize ans de présence à Poé, il a vu la fréquentation évoluer : « Avant il y a 10 ou 15 ans, les gens venaient plus à Poé pour la plage et le lagon, mais du coup, l’été. Maintenant, on a plus de monde même en saison fraiche pour profiter du domaine avec les sentiers à pied et VTT, et l’ouverture du Sheraton amène une clientèle australienne, néo-zélandaise, japonaise, qu’on n’avait pas avant ».
Bourail Sheraton Deva
© Claude Lindor | Au Sheraton Deva
 

Beaucoup de touristes locaux

L’hôtel 5 étoiles Sheraton de Deva est pratiquement plein en ce long weekend. La clientèle est variée, mais ce qui fait plaisir au directeur de l’établissement, c’est la forte présence de touristes locaux : « Comme tous les ans, (la Foire) draine énormément de clients de Nouméa. Là on tourne avec un hôtel qui sera rempli sur les trois jours avec 85 % environ de clientèle nouméenne qui va rester là et faire des allers-retours entre l’hôtel et la Foire de Bourail » se réjouit Thomas Barguil, le directeur général du Sheraton Deva. 
Bourail tribu de Pothé. le paradis d'Amédée
© Claude Lindor | Le paradis d'Amédée à la tribu de Pothé.
 

Une découverte insolite en tribu

Loin de la mer, dans la forêt profonde de la tribu de Pothé, on découvre une surprise : une petite maison colorée qui accueille des touristes sur la rivière. C’est le « paradis d’Amédée ». L’homme est originaire de la tribu mais a grandi à Maré. Amédée Fouyé est un ancien marin du porte-avion Foch et sa maison est digne d’un conte de fées. Tout est de la récupération. « Les gens qui arrivent ici sont surpris, les architectes aussi sont surpris. Ils disent que c’est la première fois qu’ils voient çà, ils disent que je suis un grand homme. »
De la mer à la montagne, la commune de Bourail offre donc une diversité de paysages et de compétences, un éventail de savoir-faire à portée de main. 
Le reportage de Thérèse Waïa et Claude Lindor