L’UC-FLNKS Nord lance sa campagne à Hienghène

UC FLNKS Nord
© Marguerite Poigoune

Le programme Teasoa, la santé et les hôpitaux du Nord sont des sujets qui sont revenus plusieurs fois, lors du meeting de la liste UC – FLNKS Nord à Hienghène ce vendredi. Ils font partie des sept thèmes du programme présentés par la tête de liste Daniel Goa. 

Marguerite Poigoune (CM) Publié le , mis à jour le

C’était le lancement ce vendredi de la campagne de la liste UC- FLNKS Nord. Elle a choisi Hienghène pour commencer ses meetings, lieu dont est originaire la tête de liste, Daniel Goa.  


 

L’ouverture aux autres communautés

« Une Province innovante pour l’émergence d’une nation », c’est le slogan de la liste. Une liste qui fait pour la première fois l’ouverture vers des citoyens qui ne sont pas militants de l’Union calédonienne.
« Aujourd’hui, on peut dire que les kanak sont à 80 % indépendantistes. »  explique Daniel Goa, la tête de liste. « Là où il faut acquérir des voix, c’est d’aller au-delà de nos frontières, et donc c’est la raison pour laquelle nous avons été chercher des candidats d’ouverture dans le monde caldoche, dans le monde indonésien, pour qu’ils puissent montrer à leurs communautés que l’enjeu aujourd’hui, c’est de construire le pays ».  
 
Présent ce vendredi à Hienghène, l’un des candidats représentant l’ouverture, Robert Courtot, maire de Pouembout. Les terres privées, le développement économique notamment sont au centre de son engagement.
« J’ai accepté le défi dans le but de justement servir notre communauté au niveau de la province par rapport aux attentes du développement économique, de rassurer les populations au niveau des terres privées, et demain, pour la construction de ce nouveau pays, on a besoin de tout le monde. »
UC FLNKS Nord à Hienghène
© Marguerite Poigoune
 

La santé

Le développement humain, est l’un des thèmes  du programme de l’UC FLNKS Nord où il est aussi question de santé. Les colistiers proposent d’équiper et rénover les dispensaires et les hôpitaux. « Il devait se faire en même temps que l’hôpital de Koné un plan d’urgence réactualisé puisque les conditions ont changé, ce qui n’a pas été fait » regrette Henriette Hmaé.
Pour cela, la candidate précise qu’il faut avoir la majorité au gouvernement. 
 

L’habitat

Autre sujet qui a suscité beaucoup de questions du public inquiet, l’avenir du programme habitat Téasoa. «  L’habitat reste notre priorité pour l’habitat social en priorité, mais également pour nos jeunes » rassure  Henriette Hmaé. « Si il faut le restructurer, on le restructurera ».  
  
Les colistiers ont abordé d’autres thèmes comme la gouvernance, c'est-à-dire « gérer autrement avec notre façon de faire », pour reprendre les mots du candidat Gilbert Tyuienon.