A Tiakan, un centre de vacances tourné vers le temps d'avant

Centre de vacances de Tiakan
© NC la 1ère / Marguerite Poigoune

Loin des tablettes et des écrans, une trentaine d’enfants de Ponérihouen et Poindimié ont vécu une semaine de retour aux sources. Le thème du centre de vacances durant lequel ils sont allés à la rencontre des anciens.  
 

Marguerite Poigoune, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Rencontre entre un vieux de la tribu de Tchamba et des enfants en vacances âgés de quatre à treize ans. Inscrits au centre de loisirs de Tiakan, ils ont été une trentaine à profiter de cette semaine sans école pour revenir aux sources. L’un des fils conducteurs qui a guidé les activités.
 

«Monnaie»

«Il a parlé en paici et puis il nous a montré la monnaie kanak», retient une petite fille de l’échange avec cet ancien. «Il y avait un monsieur qui habitait à la montagne, et ceux de la mer, ils amenaient les coquillages là-haut dans sa cabane, et puis il nous a fait montrer une monnaie kanak avec des os de roussettes», raconte à toute vitesse un autre enfant du centre.
 

Retrouver ce qu'ont vécu leurs parents

Une structure de l’association cultuelle France et jeunesse de Poindimié-Ponérihouen. «On voit maintenant que nos enfants sont avec les mobiles, les internets, explique sa présidente, Laura Aramiou, et on veut les faire revenir pour retrouver ce que nous, on avait avant.»
Le reportage radio de Marguerite Poigoune, le centre s’est refermé ce vendredi.