La fête de la citoyenneté fait escale à Poum

Fête citoyenneté Poum
© NC1ere/Cédrick Wakahugnème

Après le pays Djubéa Kaponé, l’Aire Hoot Mwa Whaap accueille les festivités du 24 septembre ce samedi. Cette seule et unique journée de la citoyenneté sera marquée par plusieurs échanges entre les différentes communautés du Territoire.

Cédrick Wakahugnème (avec CM) Publié le

Sur le site du village Shellow, la population de Poum s’active. Tressage de feuilles de cocotiers autour des stands, paillage du faré qui servira aux accueils coutumiers, mise en place des chapiteaux et réglage du podium, rien n’est laissé au hasard. L’opération se passe sous l’œil attentif de Christian Dahotte, le chargé de mission de la commune. «  Poum s’inscrit pleinement dans les valeurs de la citoyenneté », nous confie-t-il, « cette fête doit nous permettre d’échanger avec l’ensemble des communautés qui composent la Calédonie d’aujourd’hui ».

Le village Shellow fait peau neuve

Hasard du calendrier, ces festivités du 24 septembre coïncident avec la fin des travaux du village Shellow. Quatre mois de travaux ont suffi pour la rénovation complète de l’ensemble des installations. « Les cases et les baraques datent de plusieurs années », indique Lorenzo, le chef du service technique de la commune, « la Mairie a financé sur fonds propres l’ensemble des travaux pour un montant de 14 millions de francs CFP ». 
Au delà de cette rénovation, c’est l’ensemble de l’emplacement du site qui a dû être corrigé. « A la demande la Province Nord, la route a été déviée », souligne Christan Dahotte, « car cela va permettre d’entamer les travaux de rénovation du wharf de Tramanord », poursuit le chargé de mission de la Mairie.
Fête citoyenneté Poum
© NC1ere/Cédrick Wakahugnème

 

La population de Poum se mobilise

Les habitants de la petite commune de l’Extrême Nord mettent du cœur à l’ouvrage. « Il est certain que Poum, ce n’est pas la porte à côté », admet, Christian Dahotte, pour la mairie de Poum, « mais nous avons la volonté de montrer notre savoir-faire à tous ces gens que nous allons recevoir ce samedi ». 
Chaque année, le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie déplace les festivités du 24 septembre de commune en commune. « L’an dernier, nous étions à la tribu de N’Dé sur la commune de Païta », souligne Déwé Gorodey, en charge de la culture, de la condition féminine et de la citoyenneté, « cette année, nous avons choisi le Pays Hoot Mwa Whaap et sa commune de Poum pour ces festivités. Cela va permettre à l’ensemble des Calédoniens de découvrir cette commune tournée vers l’économie bleue en particulier avec ses produits de la mer », renchérit-elle.
Fête citoyenneté Poum Déwé Gorodey
© NC1ere/Cédrick Wakahugnème

 

La citoyenneté aujourd’hui

Depuis sa création en 2005, la fête de la citoyenneté a beaucoup évolué. « Nous avons voulu sensibiliser la population Calédonienne sur ce point important de l’accord de Nouméa », insiste Déwé Gorodey, « aujourd’hui, la fête de la citoyenneté rassemble de plus en plus  de gens. On est donc sur la bonne voie. » « Rejoignons-nous au quotidien autour des valeurs communes », c’est le thème de cette 11ème édition de la fête de la citoyenneté. « Ce sont ces valeurs que l’on essaye de définir à travers le comité de pilotage pour les travaux sur les signes identitaires », indique la membre du gouvernement, « l’ensemble des éléments font d’ailleurs l’objet de l’atelier du groupe de travail sur l’Avenir Institutionnel de la Nouvelle-Calédonie dont nous attendons avec beaucoup d’impatience la synthèse au prochain Comité des Signataires à Paris », poursuit-elle.
 

Demandez le programme

A Poum, le gouvernement prévoit un programme assez dense des festivités. Au menu : des spectacles, des forums, des danses et des démonstrations du savoir-faire des différentes communautés du territoire.
Pour ce 24 septembre, plusieurs communes ont également prévu des animations, c’est le cas de Bourail et de La Foa.
Le Centre Culturel Tjibaou propose également aux visiteurs de découvrir la Chorale Mélodia.
Le Musée de Nouvelle-Calédonie clôturera ces célébrations avec une exposition de l’Association Afro-créole qui retrace son déplacement cette année en Martinique.