Une inconscience qui coûte cher : une habitation et 250 ha brûlés

POUM : INCENDIE ET EVACUATION DES HABITATIONS
© DS

Ce mardi matin, le Malabou et les habitations de Poum plus menacés par les flammes mais l’incendie court toujours.
Et d’autres maisons pourraient l’être en fonction de l’évolution du vent.

Charlotte Mestre et Nadine Goapana Publié le , mis à jour le

L'incendie a détruit une habitation et 250 ha de savane

Il est toujours actif ce mardi matin mais il est moins virulent grâce à la fraîcheur de la nuit et la retombée du vent. 
Les pompiers de la Sécurité Civile et du SIVM Nord sont à pied d’œuvre depuis 6h ce matin pour tenter de circonscrire le feu. 

L'origine de l'incendie
Le feu a été déclenché par des enfants de 12 ans qui ont enflammé un nid d’abeille dans un arbre pour récolter du miel.  
Lundi, le vent aidant, l’incendie s’est propagé. Une habitation a été détruite et l’hôtel Malabou Beach a du être évacué.
Pour l’instant, 250 hectares de savane ont brûlé. 

Interdiction des feux non domestiques
On ne le répétera jamais assez, tout feu est interdit. Seul, le feu pour cuisiner, notamment dans les tribus, est autorisé. Les écobuages, les feux de camping et les mégots sont interdits sur tout le territoire.


Reportage Gilbert Assawa et David Sigal