Tribu de Ouaté: la place de la femme Kanak dans la société actuelle ?

Tribu ouaté : séminaire femme
© DS avec NG

La deuxième édition du programme de formation « 100 leaders » s’est ouvert ce lundi 4 août à la tribu de Ouaté sur le commune de Pouembout. Vingt-cinq femmes sélectionnées sur l’ensemble du territoire renforcent leurs compétences et leurs aptitudes à diriger leurs activités.

Cédric Wakahugneme avec NG Publié le

Depuis ce lundi, le secteur de la condition féminine du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie, organise sa deuxième édition du programme « 100 femmes leaders ».
« Ce programme a été initié depuis l’an dernier pour une période de quatre ans », souligne Rolande Trolue, collaboratrice de Déwé Gorodey, en charge de la condition féminine, « Nous apportons à ces femmes touts les notions de leaders ships pour mener à bien un projet individuel ou collectif », renchérit-elle. 
Rolande trolue à Ouaté
© CK

 

Des femmes de tout le Pays

Vingt-cinq femmes ont été sélectionnées sur la cinquantaine de dossiers. « Elles viennent des trois provinces », confie Rolande Trolue, pour le Gouvernement, « Toutes les origines ethniques sont notamment représentés. L’idée de ce programme est de renforcer leurs compétences et leurs aptitudes à diriger leurs activités ».
Eliane Jewine est la benjamine de cette formation. Originaire de Koumac, elle souhaite créer une structure d’intérêt public. «  C’est un projet assez vaste qui permet en un seul lieu au personne de pouvoir faire leurs démarches pour créer par exemple une entreprise », indique la jeune femme, « mais je recherche à échanger avec les autres femmes et à partager des expériences ».
Très impliquée dans les centres de loisirs et l’encadrement des enfants à l’école, Maïté Kokoetha vient de Lifou. « J’étais très surprise d’avoir été choisit pour cette formation leader », confie la jeune femme des îles loyautés, « avec cette formation, j’espère emmagasiner un maximum d’outil pour créer des choses chez mois à Lifou ». 


Autre exemple de motivation et de réussite, à Ouaté, justement, où des femmes se sont lancées dans l'agriculture bio.

Reportage Valérie Jauneau et David Sigal