Festival Ânûû-rû Âboro : un gâteau pour ses 10 ans d'existence

ânûû-rû âboro : gâteau d'anniversaire 10 ans
© CB

Lors de la cérémonie de clôture et de remise des prix, les festivaliers et les organisateurs ont célébré les 10 ans du festival du cinéma des peuples, samedi à la tribu de Bayes.
Ce rendez-vous incontournable engendre des retombées financières pour les habitants de Poindimié.

Marguerite Poigoune et Nadine Goapana Publié le , mis à jour le

10 ans déjà, pour cet événement qui prend de l’ampleur d’année en année. Les films sélectionnés sont diverses. Ils permettent aux spectateurs de voyager et de découvrir d’autres cultures, d’autres modes de vies, ou des combats. Avancer avec le public, c’est la préoccupation de René Boutin, directeur artistique du Festival Ânûnû Aboro.

René Boutin, directeur artistique du Festival Anûnû Aboro

rené boutin : 10 ans festival ânûû-rû âboro

ânûû-rû âboro : 10 ans, l'équipe organisatrice
© CB

Le festival est inscrit dans les rendez-vous de la population locale. Cet événement fait marcher l’économie de la commune. Les districts, tribus et associations récoltent deux millions FCFP, notamment pour la préparation des repas. Sur le site de la mairie, les déjeuners sont assurés par 5 associations.

Pouya Poindipoinda, présidente de l’office municipale culturelle de Poindimié

Pouya Poindipoinda - 10 ans festival anuu-ru aboro

ânûû-rû âboro : 10 ans, engouement public
© MP

Ce festival est aussi un plus, au niveau échanges. En particulier pour la tribu de Bayes dont le petit chef est Jean Goyetta.

Jean Goyetta,petit chef de la tribu de Bayes

Jean Goyetta : 10 ans festival anuuru aboro

ânûû-rû âboro : 10 ans, les réalisateurs
© CB | Les réalisateurs invités au festival

Les projections en soirée se déroulaient dans deux tribus de Pweedi Wimia : Bayes et Wagap.
Quelques réactions de festivaliers

ânûû-rû âboro : micro trot 2016

 

Retour sur la cérémonie d'ouverture

Reportage Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry