Agritour s'est arrêté à Poindimié

Agritour à Bayes, Poindimié, 5 septembre 2019
© Marguerite Poigoune / NC la 1ere | Durant l'un des ateliers.

Agritour est passé par la tribu de Bayes, jeudi. Un événement organisé par la Chambre d’agriculture de Nouvelle-Calédonie avec ses partenaires, pour accompagner et encourager les habitants, ainsi que les acteurs du secteur, en informant sur les techniques et les aides. 
 

Marguerite Poigoune, avec F.T. Publié le , mis à jour le

Mercredi au lycée Do Neva de Houaïlou, jeudi à la maison commune de Bayes à Poindimié… C’est le programme d’Agritour, l’évenement itinérant qui permet à la Chambre d’agriculture et ses partenaires de rencontrer les agriculteurs ou aspirants agriculteurs, et tous les acteurs locaux du secteur.
 

En ateliers

Des informations sont apportées par les représentants de la DDEE (la direction provinciale du Développement économique et de l’environnement), l’Upra bovine, Arbofruits, Biocalédonia ou encore le syndicat des éleveurs. Pour cela, le public participe à différents ateliers.
Le reportage de Marguerite Poigoune :

Reportage Agritour à Bayes

 

Apports nécessaires aux sols

L’atelier fertilité des sols est mené par Yann Buchon, de la Chambre d’agriculture. Il évoque les apports nécessaires aux sols, les engrais, les composts. Un éclairage utile, pour Kevin Poeda. «Par exemple, tous les éléments qu’il faut pour pouvoir enrichir une terre. C’est surtout éviter les feux, que la nature fasse son travail elle-même.» Ce jeune habitant de la tribu de Tchamba, à Ponérihouen, débute dans l’élevage de chèvres. Il est déjà dans la culture vivrière et l’apiculture.
 

Animal ou végétal

Durant cette journée technique, le public a deux groupe à sa disposition. Le groupe «animal» aborde tout ce qui est alimentation, reproduction ou santé de la bête. Le groupe «végétal» permet d’évoquer l’innovation en machinisme, la fertilité et les engrais, la santé végétale…
 
Agritour à Bayes, Poindimié, 5 septembre 2019
© Marguerite Poigoune / NC la 1ere
 

Avant de se lancer

Cette journée est aussi utile à certains qui ont des projets, mais besoin d’informations avant de se lancer. Sera Napoe, une habitante de la tribu de Paama, à Poindimié, est intéressée par la culture de la vanille. «Je veux me lancer, dit-elle, mais d’abord, il faut savoir si la vanille a besoin de soleil, sur quel type de sol planter…»
 

Accompagner

Agritour est organisé pour valoriser et encourager les exploitants agricoles, mais aussi pour faire naître des vocations. La Chambre d’agriculture ne se limite pas à de l’information, elle entend accompagner. 
Les explications de Gérard Pasco, son président :

Agritour, Gérard Pasco

 

D'autres communes à venir

L’après-midi de jeudi était réservé à la démonstration avec machines. Par exemple réaliser des balles de foin, destinées à faire du paillage, afin d’éviter les brulis. La Chambre d’agriculture et ses partenaires poursuivront Agritour dans d’autres communes. En novembre, le rendez-vous reviendra dans le Nord, à Pouébo et Ouégoa.